Questions sur un 1er Mai agité

Le 1er mai à Paris, promue « capitale de l’émeute » par nos Chaoten, la doctrine du nouveau préfet de police Didier Lallement de laisser plus d’initiatives aux différentes unités engagées sur le terrain, en rupture avec une conception plus rigide du maintien de l’ordre laissant dépendre les actions d’une autorité centralisée, a provoqué une certaine pagaille. Comme […]

François Franc

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.