La semaine politique

Somnambule… Le 4 mars dernier, dans une tribune publiée dans les médias de 28 pays européens, Emmanuel Macron écrivait : « Nous ne pouvons pas être les somnambules d’une Europe amollie. » Le somnambulisme préoccupe visiblement le chef de l’Etat puisque celui-ci récidivait le 17 avril suivant, lors de son discours sur l’Europe prononcé devant le Parlement de Strasbourg, déclarant, avec […]

Jean Cochet

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.