Après les élections, dégraissage XXL dans les entreprises

La mondialisation, tant vantée par le système et sa figure de proue française LREM, engendre des dégâts collatéraux de plus en plus importants. Qu’on en juge…
Dans la grande distribution, Castorama va fermer une dizaine de magasins et supprimer près de 800 postes. Auchan a par ailleurs annoncé la cession de 21 magasins ; 700 emplois sont menacés. Carrefour, premier employeur privé de France, pourrait supprimer jusqu’à 3 000 emplois dans l’hexagone cette année. Dans le domaine de l’énergie, chez General Electric (qui avait racheté la division énergie d’Alstom en 2015), ce sont 800 à 1000 postes (sur 1900) qui sont menacés à Belfort. Dans l’automobile, l’usine Ford de Blanquefort va fermer ses portes cet été, laissant près de 500 salariés sur le carreau. A Rodez, chez Bosch, la campagne gouvernementale contre le diesel porte ses fruits, puisque plusieurs centaines d’emplois sont menacés. Dans le secteur bancaire, 700 “départs volontaires” ont été actés à la Société Générale. Même l’aérien est impacté ! Air France annonce ainsi un plan de 465 “départs volontaires”.
Rassurez-vous : Emmanuel Macron et l’Union Européenne vont nous sauver !

Arnaud Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.