La boîte à sardine

Saint Pompon, le 17 août, Ma Sardine, L’autre jour, alors que j’étais sortie arroser à la fraîche, j’ai entendu meugler dans les arbres. Et pourtant je n’arrose jamais après l’apéritif. Le son était net, incontestable, un « meuh ! » qu’on distingue généralement à hauteur d’Homme – ou, comme on dit à En Marche !, à hauteur de femme […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.