Le Brexit révèle le vrai visage de l’UE

Dans sa quête d’une sortie de l’UE le 15 octobre 2019, le Premier ministre britannique Boris Johnson a été lâché mercredi soir par une vingtaine de députés conservateurs. Le Parlement a donc rejeté la tenue d’élections anticipées et réclamé un report du Brexit au 31 janvier 2020, ce qui ne pourra se faire sans l’accord de l’UE. […]

Paul Vermeulen

Pour poursuivre la lecture :


4 commentaires sur “Le Brexit révèle le vrai visage de l’UE

  1. 1/Tout cela me renforce à être pour la monarchie héréditaire avec un roi ayant le pouvoir, d ans mon dégoût des politicards qui ne s ont que des valets des puissances financières qui financent leurs élections, à des internationales, à la démagogie
    2/ Cela montre que ces démocrates qui n’ont que le mot démocratie à la bouche violent les volontés exprimées dans les élections par les peuples quand ces volontés les gênent ( voir Sarkozy et Maastricht, Macron qui a perdu aux européennes et qui refuse de démissionner, la violence inadmissible d e Macron contre les gilets jaunes, le renvoi du général de Villiers qui a osé dire des vérités, le procès inique contre la Génération Identitaire, iniquité passée sous silence par nos médias « bien-pensants » aux ordres, la nomination de s présidences de l’Europe, les tentatives de Theresa May pour noyer le Brexit, les manœuvres de la majorité des parlementaires anglais contre le Brexit, le refus du parlement anglais d ‘élections anticipées, la mise à l’écart du 1er parti italien aux dernières élections européennes, le refus du gouvernement italien d’élections )
    3/ que l’UE est une dictature au service de la finance internationale apatride, sans morale, qui veut transformer l’homme en robot consumériste, qui veut une main d ‘œuvre bon marché, docile, malléable, d’un gouvernement mondial à gouvernance mondiale par la haute finance internationale, apatride, sans morale.
    Maintenant, je laisse la place à mon Ami Dominique.

  2. Oui Présent, l’ opposition au Brexit voulu par le Peuple britannique révèle le vrai visage de l’UE.

    Une dictature de technocrates non élus : Barroso … Juncker … Dragui … et tous les  » commissaires  » ( Barnier … etc. ) décidant pour les peuples dont les parlementaires des états-nations ne servent plus à rien !!!

    Remplacement des populations … En cours
    Déchristinisation … En cours
    Suppression des États nations … En cours
    Mise en place d’un gouvernement mondial … En cours.

    C’était le programme des  » Illuminatis  » de Bavière vite éliminés au 18 ème siècle par la police bavaroise, mais repris par les banquiers pour dominer le monde : le Nouvel Ordre Mondial. Un programme qui ressemble en tous points à celui de Karl Marx. ( D’où l’entrée de la Chine communiste dans l’OMC – Organisation mondiale du commerce, que la nouvelle Administration américaine avec D. Trump tente de contrecarrer )

    Tout cela est en cours et est financé par et rapporte é-nor-mé-ment d’argent aux grands banquiers internationaux : Rockefeller. Rothschild. Warburg … Etc. En effet la BCE est « financée » par les Banques centrales des pays ( comme à la BdFrance … ) mais les banques centrales sont « financées » par les banquiers internationaux !

    Les intérêts de la seule dette de la France envers les prêteurs seront de près de 40 milliards euros en 2019 soit le budget des Armées de la France ! L’essentiel de ces 40 milliards iront chez les banquiers internationaux. Et nous devons sans cesse réemprunter pour rembourser les annuités plus les intérêts. En 2019 les nouveaux emprunts seront de 247 milliards euros soit près de 10 pour cents de la  » dette française « . Un total annuel jamais atteint. Ces 247 milliards comprennent :

    1 – les fonds nécessaires aux remboursements des emprunts en cours
    2 – Les fonds demandés par la BCE
    3 – Les fonds demandés par Bercy et le gouvernement français pour éponger le déficit des ministres, des URSS et des AF, et des Régions et départements.

    Pour les grands banquiers qui restent dans l’ombre, la Grande Bretagne ne devait pas entrer dans l’Euro car la banque Rothschild finance déjà la Banque d’Angleterre depuis les guerres contre l’Empire Français – Napoléon 1er.

    Pour couler un État c’est simple : les banquiers décident de prêter aux Banques centrales des états à un taux élevé sous prétexte de  » risque » ( quel risque ? ). Les Banques centrales refacturent à la BCE … qui refacturent à l’Etat mis en difficulté … Aggravant ses difficultés. ( Grèce, et menace contre l’Italie … )

    Lorsque le président de la BCE annonce un  » quantitative easing ( une facilité en quantité de monnaie ) , ce n’est pas une émission de  » monnaie » par la BCE mais la décision de ces banquiers de « prêter » plus aux Banques des États … pour s’enrichir plus encore.

    Il y a donc un vice dans cette construction puisque ce sont les hommes (ou les femmes : bientôt Lagarde) de ces banquiers cachés qui sont placés à la tête de la BCE, des Banques Centrales des pays, du FMI … Etc.

    Si demain un gouvernement de la droite dite populiste devait être élu en France les taux d’intérêts des nouveaux emprunts tomberaient comme ce fut le cas en Grèce (et la menace contre l’Italie).

    Enfin les grands banquiers ne prennent aucun risque en prêtant car ils prêtent de l’argent qui n’existe pas. Ce ne sont même pas des « billets » à imprimer mais des « ouvertures de crédits » informelles … Du vent qui rapporte suffisamment pour acheter des quartiers d’immeubles, des villes nouvelles (émirats), des châteaux, des vignobles, des usines, des îles …
    Et des hommes qui dans cette technostructure, sont complices !

    Tout est au point …
    Chercher l’erreur ?

  3. Correction

    Si demain un gouvernement de la droite dite populiste devait être élu en France les taux d’intérêts des nouveaux emprunts flamberaient ( au lieu de tomberaient ) comme ce fut le cas en Grèce (et la menace contre l’Italie).

  4. Pour le moment Boris Johnston fait le ménage parmi les élus Conservateurs et dans son gouvernement … Cela nettoie le terrain politique en excluant les traitres !

    Et il refuse d’aller renégocier avec l’EU comme l’y contrait le vote des Travaillistes et de traitres de son parti. D’ailleurs l’ E.U. dit ne pas vouloir renégocier ( voulant amener depuis 3 ans les Britanniques vers un non-Brexit ). Il est donc fidèle à sa mission de réaliser le Brexit au plus tard le 31 octobre.

    Le peuple lui en sera gré et sonnera à l’alliance souhaitable Tories-UKIP une majorité … s’il parvient à obtenir de la Reine des élections générales.

    La situation n’est pas facile car les forces des Maitres du monde ( CFR – Bilderberg – etc ) se sont déchaînées contre le Brexit. C’est une guerre entre mondialistes et patriotes Britanniques. Est ce que l’on se rend compte que l’enjeu est de faire obstacle à l’U.E. communiste avec son programme communiste mondialiste :
    – supprimer les états nations
    – remplacer les peuples
    – supprimer les démocraties européennes et les remplacer par un gouvernement de technocrates unique à Bruxelles
    – asservir les peuples
    ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.