Présidentielle américaine de 2020 : les GAFA en ordre de bataille

Les GAFA, c’est-à-dire Google, Amazon, Facebook et Apple, ainsi que Microsoft – pesant de l’ordre de 2 000 milliards de dollars à l’échelle mondiale, plus que toutes les entreprises françaises du CAC 40 – et la majorité des entreprises importantes d’Internet se sont réunies le 5 septembre 2019 au siège de Facebook (en Californie). La réunion concernait les responsables […]

Paul Vermeulen

Pour poursuivre la lecture :


4 commentaires sur “Présidentielle américaine de 2020 : les GAFA en ordre de bataille

  1. Cela a été démontré que la soi-disant ingérence russe n’a jamais existé dans l’élection de Trump. Par contre, ce qui est scandaleux, que les médias « bien-pensants » n’ont rien dits, c’est la trahison
    on d’Hillary Clinton, les renseignements importants contre la sécurité des Etats-Unis qu’elle envoyait avec son portable. Elle aurait dû être condamnée pour trahison envers son pays, disqualifiée des élections. Nos médias « bien-pensants » n’ont rien dit, et honte à Macron d e les avoir accepté, alors que l’indépendance du pouvoir fait partie des atouts d’un homme d’Etat, que, justement, nos rois étaient indépendants, aimaient la France, des ingérences dans les présidentielles français d’Obama, de l’ Allemagne, de Merkel.
    Justement, Trump a été le 1er président étatsunien à être indépendant des puissances financières, d’où la hargne de la majorité d e s médias US, des médias « bien-pensants » français, tous aux ordres, de l’oligarchie financière internationale, qui ne pardonnaient pas à Trump de ne pas pouvoir le contrôler, son indépendance vis-à-vis d’eux. Les GAFA rêvent de nuire à la démocratie aux prochaines présidentielles, veulent fausser les prochaines présidentielles car ils sont contrôlés par l’oligarchie financière internationale.
    C’est il y a vraie ingérence russe, en Russie, et des vraies ingérences, mais justement, un homme d’Etat doit aimer le pays dont il a la charge et son métier est de défendre le s intérêts du pays dont il a la charge, et, justement, Catherine II L a Grande dont elle fut tsarine absolue, héréditaire, avait un héritage à transmettre aux Ivanov, Frédéric II aimait la Prusse dont il fut roi absolu, héréditaire, avait un héritage à transmettre aux Hohenzollern, alors que Stanislas II Auguste Poniatowski n’aimait pas la Pologne dont il fut élu roi, qui n’avait pas d’héritage à transmettre, c’est Frédéric II qui a fait son boulot, qui a marié la future Catherine II La Grande de Russie, de naissance prussienne, née à Stettin, au tsar de Russie, et après Catherine II détrônera son mari, deviendra tsarine, très grande chef d’Etat, de Russie, fera un 1er partage de la Pologne où Frédéric II, faisant son job, participera, enlèvera à la Pologne, apportera à la Prusse la Prusse Occidentale, la population prusso- occidentale, la sécurité prusso occidentale les sorties maritimes, sur la mer Baltique de la prusse occidentale, l’ économie de la Prusse occidentale, Catherine II La Grande, maîtresse du futur Stanislas II Auguste Poniatowski, merci la démocratie, le système électif, pour ou plutôt contre la Pologne, on comprend après ça que je sois pour la monarchie héréditaire, ayant le pouvoir réel, a payé 2,5 millions de roubles pour faire élire son amant Stanislas II Auguste Poniatowski, a massé des troupes russes à la frontière polonaise pour s’assurer de son élection, a fait élire roi de Pologne son amant, Stanislas II Auguste Poniatowski, faisant son job, a enlevé à la Pologne et a apporté à la Russie des territoires ( tous nommés dans mon livre sur l’Allemagne ), la population de c es territoires, la sécurité de ces territoires, l’économie de ces territoires. Maintenant, à mon Ami Dominique qui connaît encore mieux que moi les Etats-Unis, les dessous diplomatiques

  2. De même, quel média « bien-pensant » français rappellera que Lénine est arrivé en Russie dans les fourgons allemands, s’est inspirée d’un e philosophie étudiée par des philosophes étrangers, d e nationalité allemande, Karl Marx, Engels, inventée par un français, natif de Suisse, Genève, Jean-Jacques Rousseau? Maintenant place à mon Ami Dominique qui est encore plus cultivé que moi

  3. Monsieur Sabary, je pense que vous devriez proposer à notre quotidien Présent une collaboration étroite. Il serait judicieux d’agir ainsi; vous auriez plus de facilité et de liberté et vos commentaires seraient peut-être écrits sans « confusions ».
    La rubrique courrier des lecteurs me semble devoir être votre cible.
    Cordialement. J. Garaboux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.