Les « anti-no deal » ont-ils enterré un possible accord pour le Brexit ?

Après la succession de défaites à la Chambre des communes d’un gouvernement Johnson devenu largement minoritaire à la suite de l’expulsion d’une vingtaine de députés des rangs du Parti conservateur et du départ de plusieurs autres, la situation à Londres est paradoxale à bien des effets. Le premier paradoxe, c’est que l’opposition vient de refuser […]

Olivier Bault

Pour poursuivre la lecture :


3 commentaires sur “Les « anti-no deal » ont-ils enterré un possible accord pour le Brexit ?

  1. L’opposition montre qu’elle e st concrètement contre la démocratie, qu’elle viole la volonté du peuple. D’après le dernier sondage, 54% des anglais veulent le Brexit. Aux dernières élections, aux européennes, le parti pro-Brexit, l’UKIP, est arrivé 1er parti anglais.
    Ensuite, qui a la direction de la diplomatie? Le 1er ministre anglais, Boris Johnson. Alors que l’opposition n’empêche pas le gouvernement anglais de faire son travail!

  2. Le gouvernement secret de la Couronne Britannique est le Royal Institute of International Affairs. C’est le pendant anglais du CFR Council of Fireign Relations américain qui dirige les USA depuis les années 1930.

    Avec le Bilderberg Group le RIIA dirigent au grand jour la Grande Bretagne et l’UE de Bruxelles, en nommant les dirigeants de l’UE, de la Banque Européenne, des Commissaires, etc.

    Comme l’UE est leur projet Régionaliste pour les pays européens, le CFR et le RIIA font tout depuis 3 années pour faire échouer la sécession des Britanniques. Ils ont agi en faisant trainer, en épuisant les négociateurs Britanniques, et en faisant tomber T May en bloquant les négociations, Et c’est au tour de Bojo …

    Evidemment le communiste Corbyn voit là un moyen de devenir 1er ministre. Ce qui serait une catastrophe pour les Brittons, mais conviendrait parfaitement aux technocrates non élus de Bruxelles ( comme pour l’Italie ) qui sont les valets du CFR et du RIIA et se comportent comme des soviets !

    Il n’est donc pas étonnant que le Labour – devenu un parti communiste sous Corbyn – ait refusé les élections puisque Corbyn vise surtout la chute de Johnson pour obtenir le poste de PM – premier ministre !

    Ce qui est effrayant dans ce jeu de basse politique, est la trahison des Conservateurs qui se sont opposés à Johnson ( comme ils s’étaient opposés à May ).

    Corbyn s’oppose d’autant plus aux élections que 54 % des sondés sont pour le Brexit. Et que les Liberals communistes sont prêts à s’allier avec son Labour …

    Le CFR et le Bilderberg visent à faire disparaitre les souverainetés des pays européens, leurs peuples d’origine, pour mettre en place un Soviet de technocrates internationaux à Bruxelles. Ils ne reculeront devant rien pour soumettre Londres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.