Intolérable discrimination

Le disque anti Trump étant passablement rayé, les médias cultivent deux nouvelles marottes, ces dernières semaines. Outre la prochaine fin du monde prophétisée par les écologistes, l’autre hit du moment est le « féminicide ». Une vraie découverte pour les médias, VRP serviles de LREM. Entreprise tardive, mais louable, de dénonciation de ces crimes abominables, bien que le profil sociologique des ordures qui frappent et assassinent leurs compagnes, curieusement, n’existe pas… à l’image de celui des hommes harcelant les femmes dans l’espace public. Cependant, la médiatisation des violences conjugales oublie, au passage, celles faites aux hommes par des femmes. Ainsi à Perpignan, il y a quelques jours, une jeune femme d’une vingtaine d’années a été écrouée après avoir roué de coups son compagnon, âgé de trente ans (hématomes, entailles sur le torse et corps entièrement tuméfié). Une violence accueillie dans l’indifférence générale, comme à chaque fois. Un homme meurt tous les treize jours, tué par une femme.

Arnaud Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.