Sainte Notburge, servante (1313)

Elle naquit en 1265 à Rottenberg, en pays bavarois. Ses parents de condition modeste, la placèrent comme cuisinière vers 1283, chez le comte Henri, seigneur du lieu. Elle prie, elle sert, elle cuisine, elle parle de Dieu aux pauvres et leur donne à manger, bref, elle montre le Ciel d’où nous viennent tous les biens. La comtesse Odile est avare. Notburge n’aime pas qu’elle parte avec les restes des repas et l’oblige à tous donner aux porcs plutôt qu’aux pauvres. Celle-ci finira par chasser Notburge. Son nouveau maître n’est pas meilleur chrétien. Il l’oblige à travailler alors que les premières vêpres du dimanche sont commencées. Elle lance sa faucille en l’air, et elle reste fixe, semblable à un croissant lunaire dans le ciel vespéral. Henri rappellera Notburge à son service ; la servante sert Dieu dans tous les services de la maison. A sa mort, le char qui porte son corps traverse une rivière sans être mouillé. Notburge est enterrée à Eben dans la chapelle Saint-Rupert. Un incendie ravagera Rotenberg mais respectera la chambre de la sainte.

Abbé V.B.

Un commentaire sur “Sainte Notburge, servante (1313)

  1. Cette phrase est à revoir :
    “Notburge n’aime pas qu’elle parte avec les restes des repas et l’oblige à tous donner aux porcs plutôt qu’aux pauvres.”
    Je pense que l’abbé a voulu dire
    “Elle n’aime pas que Notburge parte avec les restes des repas et l’oblige à tout donner aux porcs plutôt qu’aux pauvres.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.