À l’ombre de mon clocher : Villani futur tombeur de Griveaux ?

Avec son araignée à la boutonnière, sa lavallière négligemment dénouée, sa barbe en bataille, ses cheveux en désordre et sa silhouette dégingandée, Cédric Villani tient à la fois du martien et de ses êtres improbables que l’on peut voir parfois baguenauder du côté des cimetières ou des jardins publics à la recherche d’un auditoire complaisant. […]

Francoise Monestier

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.