Effet Greta : le Québec reconnait « l’urgence climatique »

De notre correspondant au Québec. — Greta n’est pas encore arrivée au Québec où sa venue est attendue comme la seconde venue du Christ. Mais avant même de mettre le pied dans la Belle Province, son effet s’est fait sentir. Hier, le ministre de l’Environnement Benoît Charette annonça solennellement que le Québec reconnaissait « l’urgence climatique ».

L’initiative venait du parti d’extrême gauche Québec solidaire (QS), mais fut appuyée par l’ensemble des partis. La co-porte-parole Manon Massé n’avait pas fait dans la dentelle et avait employé de façon préventive la diabolisation de ses adversaires potentiels. « Rejeter cette motion-là, déclara-t-elle sans ambages, c’est envoyer le message qu’on ne croit pas aux changements climatiques. » Bref, voter contre la motion de Québec solidaire faisait de vous un climatosceptique, un terme que même Maxime Bernier n’ose pas revendiquer. Pas de nuances ou de doutes sur l’origine de ces bouleversements climatiques n’étaient permis. Vous êtes dans le camp du bien ou celui du mal. Et les politiciens ont choisi le camp du bien sans trop se faire prier.

Mais voilà, aussitôt adoptée, cette reconnaissance de l’urgence climatique fut brandie pour dénoncer certains projets du gouvernement de François Legault, notamment la création d’un nouveau lien automobile traversant le fleuve Saint-Laurent dans la région de Québec et l’ouverture d’une usine de gaz naturel dans le Nord. Pas question non plus de fournir le transport en commun gratuitement aux manifestants écologistes qui défileront demain dans les rues québécoises. Legault a choisi le camp du bien, mais seulement de façon symbolique.

Remi Tremblay

5 commentaires sur “Effet Greta : le Québec reconnait « l’urgence climatique »

  1. Le Canada est totalement sous l’emprise du très discret – presque secret – CFR Council Foreign Relations, et des  » discrets  » Bilderberg et Trilateral dont les teneurs des réunions sont tenues secrètes selon une procédure formelle à laquelle doivent se soumettre les participants.

    Toutes ces organisations sont à l’origine de la fable du réchauffisme (qui se terminera par un plan de réduction de la population mondiale), des  » migrations  » devant accomplir l’horrible plan de Koudenhove Kalergi ( créer une population mixée entre européens, africains et asiatiques, d’un gouvernement mondial ( dont le gouvernement de Bruxelles est l’étape européenne.

    Tant qu’on a pas compris ceci, on ne voit QUE les moyens visibles comme cette promenade de la GT Pocalix et ses conséquences : les taxes carbone, la chute des souverainetés en Europe sous domination du Gouvernement de Bruxelles ( EU ), le grand remplacement via la Lybie et la Turquie, etc. etc.

    Et pourtant l’information est disponible notamnent sur le net, il suffit de se pencher sur un clavier numérique et de tirer la ficelle. Tout est là y compris les noms ; les journalistes patriotes nord américains ont fait un travail de recherche remarquable sur ce sujet.

    Il suffit de taper les mots clés en anglo-américain :

    Koudenhove Kalergi

    Globalists

    Council of Foreign Relations CFR

    Bilderberg

    Trilateral

    World government

    False climate control

    Planned migrations

    Etc.

    En français les résultats sont moins bons mais si on ne lit pas l’anglais, cela peut le faire. 🙂

    PRÉSENT puisque vous êtes fort intelligemment jumelé avec LesObservateurs.ch , vous pouvez suûrement établir un jumelage identique avec un e-journal canadien francophone sinon ( en anglais) avec un e-journal américain comme http://www.thenewamerican.com pour échanger sur ces sujets.

    Bravo Présent !

    Dommage que le e-journal soit peu lu ( peu de commentaires ). Idée : suggérez aux lecteurs du journal papier de s’exprimer dans le e-journal ?

  2. Et voilà qui fait réfléchir :
    Avec ce bourrage de crânes mondial organisé par les Globalists pour faire peur – comme le 9/11 – pour imposer ses lois et règlements : migrations, avortements, liquidations des malades et des vieillards, … pour un gouvernement mondial seul capable de sauver la planète terre du danger (!) humain :

    51 % des nords américains de moins de 35 CROIENT qu’il est PROBABLE que l’HUMANITÉ DISPARAITRA d’ici 15 ans ! Au delà de 35 ans le % moyen tombe à 12 %.

    Ce qui montre l’imbécilité ou plutôt la vulnérabilité de masses de jeunes branchés sur leurs smartphones.

    https://www.thenewamerican.com/tech/environment/item/33516-survey-majority-of-young-voters-believe-world-could-end-within-15-years

    L’article est très intéressant.
    Il explique que les espèces animales disparues furent victimes du froid …

    Et, MDR : en 1895 un prétendu futurologue prédisait que  » en 1945 les Londoniens mourront asphixiés sous les crottins des chevaux, tellement nombreux du fait de la croissance de la population londonienne se déplaçant … à cheval  » !

    Elle est bien bonne 🙂

  3. Il sera donc intéressant, Rémi Tremblay, de voir si dans un mois, date des élections, le petit parti de  » verts  » canadiens aura ou non progressé.

    Il parait être un véritable parti écologique.

    1. Bonjour,

      Merci de ces intéressants et pertinents commentaires. Il est peu probable qu’avec la façon dont fonctionne le scrutin fédéral, le Parti vert puisse gagner davantage de sièges aux prochaines élections. Si l’effet Greta se traduit en intentions de vote pour le Parti vert, cela fera paradoxalement le bonheur des Conservateurs qui verront la base libérale se scinder en deux, ce qui leur donnera l’avantage.

      Mais en effet, l’arrivée de Greta en pleine campagne électorale n’est peut-être pas si anodine que ça!

      Et pour ce qui est d’un partenariat avec un organe canadien, je dirige la revue canadienne-française Le Harfang!

  4. Merci. Car on craint toujours de déranger et de suggérer.

    Alors un grand Bravo pour ce partenariat.
    Présent s’enrichit de la sorte et j’espère lire Le Harfang via Présent :

    Vous vous souvenez de ce chant pour enfants :  » Si tous les gars du mon-onde voulaient bien s’donner la main, ils pourraient faire autour du monde une ron-onde dans fin …  »

    On la faisait chanter et danser dans les fêtes des écoles dans les années 50 déguisés avec les vêtements régionaux ET celui des marins à pompon de La ROYALE. Là les enfants apprenaient leur vie à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.