« Non-mixité de genre » : exclusion ordinaire !

En Espagne, on ne se contente pas de déterrer les défunts, tel Francisco Franco. On y exerce également la discrimination sexuelle, le plus tranquillement du monde. A Majorque, le premier hôtel à refuser la clientèle masculine vient d’ouvrir ses portes. Un quatre étoiles, s’il vous plaît, où la sacro-sainte égalité homme-femme est, semble-t-il, destinée à demeurer au vestiaire. Les naïfs peuvent s’apercevoir à cette occasion que « l’égalité » ne fonctionne qu’à sens unique. La raison invoquée pour justifier cette discrimination caractérisée ? Une « demande » de plus en plus fréquente « des » femmes. Sans blague ? Alors il suffit d’une « demande » d’un groupe considéré pour ne pas avoir à supporter des catégories de personnes qu’on n’apprécie pas ? Bon à savoir, ça… J’ai le sentiment que les « demandes » vont désormais affluer, tant les raisons de discriminer joyeusement sont nombreuses : sociales, professionnelles,  raciales, générationnelles… Merci Majorque, pour ce « top départ » permettant désormais de distinguer torchons et serviettes.

Arnaud Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.