« Sainte Greta » et le délit de blasphème

Renvoi de Bernard Chenebault Curieuse époque que la nôtre, qui permet à n’importe quel élu, journaliste, vedette du showbiz ou autre membre de la « gauchosphère » de traîner dans la boue à loisir les personnes au discours qui leur déplaît, mais cloue immédiatement au pilori ceux qui osent s’en prendre aux « icônes » du moment. Bernard Chenebault, […]

Franck Deletraz

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.