Tout le monde dans la rue dimanche !

Ce n’est pas parce que le premier article du projet de loi de bioéthique, qui ouvre la PMA aux couples de femmes, a été adopté vendredi dernier par les députés (voir Présent du 1er octobre), ou encore parce que les grands médias, qui aimeraient nous voir renoncer, répètent à longueur de journée que « l’affaire est pliée », qu’il nous faut jeter l’éponge. Bien au contraire : à l’heure où le gouvernement est mis en grande difficulté par de très nombreuses affaires, le moment est plus que jamais venu pour tous les opposants à la culture de mort de descendre en masse dans les rues de Paris, afin de renouer avec les manifestations monstres de 2012-2013 contre le « mariage » gay et de contraindre cette fois-ci l’Etat à renoncer à ses projets.

Un combat loin d’être terminé

Comme le rappelait très justement jeudi sur RCF Ludovine de La Rochère, le vote du 27 octobre dernier n’est qu’un vote portant sur une première lecture. Par conséquent, rien n’est encore joué. Bien au contraire, a ajouté la présidente de La Manif pour Tous, organisatrice avec une vingtaine d’autres associations de la grande manifestation de dimanche à Paris, ce processus législatif promet même d’être particulièrement long. Car les députés devraient achever leur débat le 9 octobre, avant de voter sur l’ensemble du texte dans l’après-midi du 15. Après quoi, le texte sera soumis au Sénat. La commission des affaires sociales du palais du Luxembourg devrait ainsi se saisir du projet de loi début 2020. Puis le texte reviendra à l’Assemblée et au Sénat lors d’une deuxième navette. Ce qui veut dire que le vote final pourrait intervenir un peu avant l’été 2020… Or, d’ici là, les associations pro-vie entendent bien peser de tout leur poids sur le débat.

Derrière la PMA, la GPA…

C’est ainsi qu’elles ont distribué plus de trois millions de tracts, placardés des milliers d’affiches, affrété plus d’une centaine de cars complets ainsi que deux TGV en vue de la grande mobilisation de ce dimanche, dont le sujet, a rappelé, Ludovine de La Rochère, « est l’absence volontaire de père, le détournement de la médecine, la marchandisation de l’humain et, bien sûr, […] la démocratie ». Une manifestation à laquelle a par ailleurs décidé de participer l’eurodéputé RN Nicolas Bay qui, invité vendredi matin sur Europe 1, a expliqué : « L’extension de la PMA est une mauvaise chose pour les droits fondamentaux des enfants. J’utilise tous les leviers dont je dispose. Nous agirons également dans le cadre du débat parlementaire et médiatique. » Car, a-t-il poursuivi, « je crois que ce qui est présenté comme un progrès est en réalité une régression. On ne peut pas prendre en compte seulement les droits individuels des adultes. Nous devons tenir compte de la responsabilité qui est la nôtre à l’égard des enfants. » En outre, a judicieusement ajouté Nicolas Bay, « nous avons bien vu que les députés LREM ont voté la reconnaissance dans le droit français, de la GPA à l’étranger. Donc quand ils disent qu’ils veulent seulement s’engager sur la PMA et non sur la GPA, nous voyons bien que c’est faux. » •

Franck Deletraz

Un commentaire sur “Tout le monde dans la rue dimanche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.