Cannabis légalisé : le Québec fait marche arrière

De notre correspondant au Québec. – Il y a un an de cela, Justin Trudeau légalisait le cannabis à des fins récréatives, tout en laissant le soin aux provinces de légiférer pour encadrer sa consommation.

Un an après cette nouvelle législation, force fut de constater que le commerce illicite continue de prospérer et que si le gouvernement s’est bien taillé une part dans ce lucratif marché, il n’est pas parvenu à imposer son monopole comme c’est le cas au Québec avec le jeu et l’alcool.

Il est aussi intéressant de noter que désormais au Québec, il ne suffira plus d’être majeur (18 ans) pour pouvoir en consommer légalement : il faudra être âgé de 21 ans. En effet, François Legault, admettant implicitement la nocivité de cette drogue qui n’est pas un loisir comme un autre, a décidé d’augmenter l’âge légal pour s’en procurer. De plus, le Québec ne permettra plus la consommation de cannabis dans les lieux publics extérieurs. Il sera possible d’en consommer dans des endroits prévus à cet effet par les villes, si celles-ci décident d’emménager de tels endroits, des lieux qui ne seront pas fréquentés par des enfants. On comprend donc que la consommation se fera désormais à domicile.

Après la légalisation de la marihuana par Ottawa, voilà donc un certain recul de la part du Québec, la province pourtant considérée comme la plus « progressive ».

Remi Tremblay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.