Ce que dit la guérilla de Mantes-la-Jolie

Un clou chasse l’autre. Les gesticulations de Macron tous azimuts, celles d’Edouard Philippe en Seine-Saint-Denis, le papy flingueur de Bayonne, le service public façon CGT à la SNCF, les petites lâchetés de Blanquer, etc. ont remisé les actes de guerre perpétrés le 25 octobre dernier à Mantes-la-Jolie (sic) au rayon des faits divers « trois p’tits tours […]

Alain Sanders

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “Ce que dit la guérilla de Mantes-la-Jolie

  1. Qui dit actes de guerre dit armée : avec les Soldats des Paras et de la Légion étrangère, la kasba de Mantes serait vite nettoyée et les Français qui y habitent enfin libérés !
    Quelle autre solution ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.