Deux millions de Libanais unis : l’agora de Beyrouth

De notre correspondante à Beyrouth. – Au 20e jour des manifestations qui ont éclaté le 17 octobre à la suite de l’émission d’une énième taxe au lendemain des incendies qui ont mis en évidence l’incurie de l’Etat, et une semaine après la démission du Premier ministre Saad Hariri, la situation semble au point mort. Le président de la […]

Sophie Akl Chedid

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.