Il y a 30 ans, le mur de Berlin tombait

Il y a 30 ans, le soir du 9 novembre 1989, les autorités communistes de RDA annonçaient la levée de toutes les restrictions sur les voyages à l’étranger. La réaction des habitants de Berlin-Est fut immédiate : ils partirent à l’assaut de ce « mur de protection antifasciste », comme l’appelait le régime communiste, ou « mur de la honte », comme […]

Olivier Bault

Pour poursuivre la lecture :


4 commentaires sur “Il y a 30 ans, le mur de Berlin tombait

  1. Merci Helmut Kohl, Ronald Reagan, Margaret Thatcher, Vaclav Havel, Boris Eltsine, Lech Walesa, saint Jean Paul II! Ce mur d e la honte installé par les communistes d e RDA, sous les ordres du chef d’Etat communiste russe Krouthchev, où 1 200 allemands de l’est ont été tués ont essayant de le passer! L’ Allemagne de l’Ouest avait la chance d’avoir un très grand chef d’Etat, aimant l’Allemagne, Helmut Kohl, n’ayant pas de ministre otage de l’URSS, ni de ministre communiste, de c es ministres recevant leur ordre de l’URSS, payé par l’URSS.
    Gorbatchev a été le moins dur des dirigeants communistes. En plus, Gorbatchev n’avait pas d’autre choix que de libéraliser l’Europe de l’Est. L’un des mérites de Ronald Reagan était d’avoir forcé la main à Gorbatchev. Et Carter était déconsidéré et les Etats-Unis avaient la chance d e ne pas avoir d’Obama, de Clinton, de Biden, de Pelosi et les oligarchies financières n’étaient pas encore aussi outrecuidantes qu’aujourd’hui.
    La chute du mur de Berlin et le mur de Berlin sont en détail dans mon livre sur les bilans des 4 plus grands hommes d’Etat, ex aequo, qu’a eu l’Allemagne, de Frédéric II, Guillaume 1er, du prince Otto von Bismarck, d’Helmut Kohl e t j’ai en cassette de Demis Roussos, chez moi, sa chanson célébrant la chute du mur de Berlin,  » On écrit sur les murs » et , en cassette, les chansons dénonçant le mur de Berlin de Jean-Pax Mefret  » Erika »,  » Le chanteur d’Occident » qui d énonce le mur de Berlin

  2. Exactement, dans mon livre sur les bilans de Frédéric II, Guillaume 1er, du prince Otto von Bismarck, d’Helmut Kohl, j’ai photocopié Wikipédia sur le mur de Berlin et, donc, j’a mis les chiffres des victimes du mur de Berlin de Wikipédia, qui varient, suivant les sources, toutes citées par Wikipédia entre 136 mortes et 1 135 morts ( pour « le collectif 13 » ).
    Notons que, honte pour la France, Mitterrand avait un ministre otage de l’RSS, du KGB, taupe de l’URSS, du KGB, Charles Hernu dont le KGB le tenait grâce à des dossiers compromettants sur le passé de collaboration avec les allemands d’Hernu pendant la seconde guerre mondiale, 4 ministres payés par l’URSS, recevant leurs ordres de l’URSS, communistes, Charles Fiterman, Anicet Le Pors, Jack Ralite, Rigout. Notons que Mitterrand e t Fabius ont reçu à Paris le valet des russes, le geôlier, le bourreau des polonais, de Solidarnosc, Lech Walesa, le général Jaruzelski.

  3. Il faut signaler aussi, que les dirigeants communistes en 1956, 1968 étaient des durs ( d’ailleurs, à ceux qui reprochent à Vladimir Poutine de faire son travail, de défendre les intérêts de la Russie, d’avoir rendu à la Russie la Crimée, qui, rappelons-le, a été russe de Catherine II La Grande, du XVIIIe siècle à 1991, avant de redevenir russe dès 2016, sous Poutine, d’avoir tenté de rendre à la Russie l’Ukraine, qui a été russe du XVIIIe siècle à 1991 ), que Brejnev était un dur, dans le mauvis sens du terme, un conservateur du communisme, était de naissance, justement, ukrainienne, était celui qui a envoyé les tanks russes mater la révolte des tchèques à Prague, a, sans consulter les habitants de la Crimée, arbitrairement, rattaché la Crimée à l’Ukraine ) que les présidents étatsuniens en 1956, 1968, étaient très loi du niveau de Ronald Reagan. Ronald Reagan, avec la « guerre des étoiles », l’installation des Pershing étatsuniens sur le sol ouest-allemand pour équilibrer les forces face aux SS20 soviétiques basés en RDA, a rendu aux Etats-Unis la 1re place militaire mondiale, a piégé la Russie, a forcé Brejnev à libéraliser la Russie, l’Europe de l’Est. Après, sous Obama, à son tour, pour la Russie, ce seront Vladimir Poutine, la Russie qui piégeront les Etats-Unis, Obama, Vladimir Poutine qui rendront à la Russie la 1re place militaire mondiale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.