Connexion
S'abonner

Quand la justice protège les racistes anti-Blancs

Classement sans suite de l’enquête visant Nick Conrad S’il est une « qualité », et une seule, que l’on puisse reconnaître au rappeur franco-camerounais Nick Conrad, c’est bien d’être aujourd’hui le symbole criant, non pas du laxisme de la justice française, mais de l’incroyable partialité dont celle-ci fait régulièrement preuve sous l’influence du Syndicat de la magistrature. [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !