Cathophobie ordinaire

Dans l’indifférence et le silence général, les profanations d’églises se multiplient. Début novembre, la cathédrale d’Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) était attaquée et quelques jours plus tard, c’était celle d’Eauze (Gers) qui était l’objet d’un incendie volontaire. Mercredi dernier, c’est l’église Saint-Jean de Tarbes qui a été vandalisée (porte du XVe siècle défoncée, excréments dans un confessionnal, etc.), des livrets de messe déchirés et brûlés. Voila où conduisent les discours de haine du christianisme, complaisamment relayés par nombre de médias et de cultureux.

Arnaud Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.