L’accélération comme nouvelle idole

Dans l’Occident fatigué, l’homme contemporain ne semble avoir plus qu’un seul but qui consiste « à tenir bon dans le jeu de l’augmentation, à rester compétitif ou à le devenir ». Voilà l’état d’extrême dépendance aux lois du marché dans lequel l’ont plongé toutes les dé-liaisons, toutes les subversions, toutes les révolutions prétendument humanistes. Sans horizon qui […]

Pierre Saint-Servant

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.