Réforme des retraites : pourquoi la droite identitaire doit s’y opposer

La chronique de Julien Langella Retrouvez tous les samedis les réflexions inspirées par l’actualité à Julien Langella, co-fondateur de Génération identitaire et membre d’Academia Christiana. Dans la prochaine réforme des retraites, l’actif cumule des points durant sa carrière multipliés au moment du départ par la valeur de chaque point à cet instant précis, en tenant […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “Réforme des retraites : pourquoi la droite identitaire doit s’y opposer

  1. D’abord, rappelons que la retraite est née en Allemagne, en 1889, sous Guillaume II, le prince Otto von Bismarck, alors que la France ( précisons que l’Alsace étant allemande en 1889 , la Lorraine allemande étant allemande en 1889, ont bénéficié de la retraite dès 1889 ) l’aura à partir de 1892. La retraite de Macron appauvrira les français, participera à la dénatalité car handicapera les familles nombreuses. De plus, Delevoye, lui-même, ne sait pas la valeur du point. Ensuite, ce serait injuste de refuser que les policiers prennent la retraite plus tôt. Car disait un policier sur TVL, on va pas demander à un policier de 62 ans de courir un délinquant de 30 ans et ils font un métier où ils risquent leur vie, plus de 35 h par semaine. On va pas refuser à un militaire de prendre sa retraite plus tôt. Un militaire risque sa vie pour la France et font plus des 35 h par semaine. On va pas refuser à un pompier qu’il prenne la retraite plus tôt. Un pompier risque sa vie pour sauver des vies, fait plus de 35 h par semaine. On va pas refuser à un médecin, un chirurgien, un vétérinaire, une infirmière, un urgentiste de prendre la retraite plus tôt. Ils sauvent des vies, font, chacun, plus de 35 heures par semaine. De même, ceux qui font des métiers pénibles ( comme ma femme qui s’occupait de personnes âgées ) prennent leur retraite plus tôt.
    Ensuite, ce qui est anormal de pénaliser les caisses bien gérées, Macron veut que les caisses des professions libérales, avocats, notaires, médecins, chirurgiens, vétérinaires, qui sont bien gérées, excédentaires , reversent leurs fonds aux caisses de l’Etat, les caisses générales, qui sont mal gérées, déficitaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.