Au MuCEM de Marseille : Jean Giono en demi-teinte

L’idéologie bobo-gaucho du MuCEM n’est pas ce qui nous y attire vraiment. Sauf quand on y consacre une exposition à l’immense Jean Giono. Et même si, pour ce faire, ils s’y sont échinés à empapaouter les mouches, histoire de classer l’inclassable Giono dans le camp des bien-pensants. Mais comment résister, notamment, à l’appel de la […]

Alain Sanders

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.