Il y a 100 ans : à l’ombre des jeunes filles en fleurs

Quand on demande à des personnalités quels ouvrages elles emporteraient sur une île déserte, il est fréquent que les œuvres de Proust soient citées. Mais quand on demande à d’autres (parfois aux mêmes, mais dans un autre média) : « Quel est le livre qui vous tombe des mains ? », c’est Proust, encore, qui est le plus souvent […]

Francis Bergeron

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.