Delevoye jette l’éponge

Cumul illégal de mandats « Pauvre » Delevoye ! Sa chute aura été tellement brutale qu’il n’aura même pas eu le temps de signaler son quatorzième mandat : celui de président du Conseil économique, social et environnemental, rémunéré plus de 6 000 euros net par mois… Pris dans la tempête politico-médiatique provoquée par ses prétendus « oublis » (voir Présent d’hier), le haut-commissaire […]

Franck Deletraz

Pour poursuivre la lecture :

Je m'inscris à la newsletter de Présent
ou bien


5 commentaires sur “Delevoye jette l’éponge

  1. C’est l’ensemble de cette classe de politiciens qui est corrompue. La république à la française est l’ennemi du peuple. Feu Jean de Viguerie – ROP – a magistalement expliqué cela dans sin livre ” Deux patries “

  2. C’est l’ensemble de cette classe de politiciens qui est corrompue. La république à la française est l’ennemi du peuple. Feu Jean de Viguerie – RIP – a magistalement expliqué cela dans son livre ” Deux patries ” où il est très pessimiste sur l’avenir de la France tant que la patrie éternelle sera aux mains de la république à la française.
    Un livre qu’il convient de lire plus que jamais.

  3. Effectivement une fois de plus, d’accord à 100% avec mon Ami Dominique. Il serait temps d e revenir à nos rois héréditaires qui aimaient la France ( à l’opposé de façon certaine à Robespierre, Danton, aux directeurs du directoire, Napoléon 1er, Napoléon III, Painlevé, Caillaux, Aristide Briand, Léon Blum, Charles de Gaulle, Jean Monnet, Robert Schuman, Mendès-France, Edgar Faure, Guy Mollet, Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, Lionel Jospin, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Emmanuel Macron ), qui avaient un héritage à transmettre ( alors que nos présidents n’ont pas d’héritage à transmettre

  4. De plus, nos rois étaient indépendants. Ils n’avaient pas besoin de se vendre pour aller au pouvoir. Il se succédaient de père en fils, par ordre de progéniture. D’ailleurs, c ‘est fatal que nos présidents ne soient que des valets d e puissance extra-nationale ( d’oligarchies multinationales ( ex : Napoléon III, Pompidou financés par Rothschild, Royale financée par Pierre Bergé, Hollande financé par Pierre Bergé, 10 banques, Macron financé par Arnault, Pierre Bergé, Bouygues, Drahi, les banques Goldman§ Sachs, Lazard, Rothschild, Rockefeller, par Lagardère, Niel, Pigasse ), des Etats ( Danton payé par l’Angleterre, Napoléon III financé, aussi, par sa maîtresse anglaise Miss Harriet Howard, Jean Monnet, Robert Schuman, Valéry Giscard d’Estaing financés par la CIA, le PC dit français financé par l’URSS jusqu’en 1990, Macron adoubé par Obama, Merkel ), des arabes ( Macron financé, aussi, par les radicaux musulmans, les frères musulmans de l’UOIM ) ) car une campagne électorale coûte extrêmement cher et aucun candidat, ne peut prétendre à avoir l’argent nécessaire lui-même ( sauf certains anciens hommes d’affaires ( leur donnant, en plus, une connaissance pratique de l’économie ) milliardaires comme Donald Trump, Silvio Berlusconi dont leur fortune, leur nationalisme assurent leur indépendance ) et aucun parti ne peut prétendre financer la campagne de son candidat par ses seuls militants et, de plus, c’est celui qui dépense le plus dans sa campagne électorale qui est élu. En 2017, c’est Emmanuel macron qui a le plus dépensé pour sa campagne présidentielle.

  5. En 2017, dépenses pour la campagne présidentielle : Emmanuel Macron : 22,5 millions d’euros, Fillon : 13,784 millions d’euros, Marine Le Pen : 12,416 millions d’euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.