Colonisation : Macron le repentant

Depuis Abidjan, Emmanuel Macron a indiqué samedi 21 décembre que la colonisation a été « une faute de la République ». En février 2017 déjà, en pleine campagne électorale, il présentait sur une chaîne de télévision algérienne la colonisation comme « un crime contre l’humanité ». Selon lui, la France devait présenter ses « excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels elle a commis ces gestes de barbarie ». Le lendemain de l’entretien accordé à la chaîne de télévision algérienne, celui qui était alors député LR, Gérald Darmanin, avait tweeté pour fortement critiquer cette prise de position. Le vent a tourné, le tweet le plus rapide est cette fois venu de Benalla : « Non, la colonisation n’a pas été une mauvaise chose : infrastructures éducatives, de transports, de communication, de santé, augmentation de l’espérance de vie, elle a été une chance pour les pays colonisés. » Il a raison sur le fond, le comique étant que cela vienne de lui. Il faut en effet avoir l’esprit formaté pour ne pas voir combien la France a apporté à ses colonies.

Repentance à tous les étages

Le chef de l’Etat s’exprimait lors d’une conférence de presse en compagnie du président de la Côte-d’Ivoire, Alassane Ouattara : « Trop souvent aujourd’hui la France est perçue comme ayant un regard d’hégémonie et des oripeaux d’un colonialisme qui a été une erreur profonde, une faute de la République. » Il a ensuite appelé à « bâtir une nouvelle page ». Le président considère cependant qu’il est trop facile pour une jeunesse africaine dont les trois quarts n’ont pas connu la colonisation de continuer à accuser la France. C’est pourquoi il a conclu en espérant que « cette Afrique jeune accepte de bâtir avec une France nouvelle un partenariat d’amitié beaucoup plus fécond ». A voir ce qui se produit partout en France, comme le récent viol de Morsang-sur-Orge, les violences incessantes et les trafics en tout genre, il est à espérer que ce n’est pas de ce type de fécondité que Macron veut parler.

Devant une telle déclaration, faite de nouveau depuis un pays étranger, les réactions ont été nombreuses. Marine Le Pen : « En se vautrant dans la repentance, qui plus est à l’étranger, en ne retenant que les aspects négatifs d’un processus complexe, Macron salit l’histoire de France et met en danger nos soldats en Afrique, déjà soumis à une haine anti-français croissante. C’est irresponsable. » Il est vrai que le 11 décembre 2019 le quotidien L’Opinion montrait à quel point en Algérie la France est accusée de tous les maux, de façon quasi complotiste. Notons que, peu après la conférence de presse, circulait sur les réseaux sociaux une vidéo montrant le couple présidentiel dansant dans une ambiance fort peu populaire, très éloignée des soucis de transports actuels des Français. Macron ne semble pas plus se soucier des peuples africains puisque la conférence de presse a été donnée pour annoncer la réforme du franc CFA, devenu éco, nouvelle monnaie d’échange des pays africains anciennement colonies françaises. Les peuples ? Ils n’ont pas été consultés. •

Paul Vermeulen

4 commentaires sur “Colonisation : Macron le repentant

  1. Raisons de plus que je suis monarchiste! Nos rois aimaient la France. Beaucoup de nos présidents ( Aristide Briand, Léon Blum, Jean Monnet, Robert Schuman, Guy Mollet, Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, François Hollande, Emmanuel Macron ) n’aiment pas la France! Macron abaisse, insulte la France, calomnie mensongèrement l’œuvre coloniale française, met en danger la vie d es soldats français engagés en Afrique en justifiant publiquement les attaques contre eux! La colonisation a stoppé la piraterie barbaresque, l’enlèvement de femmes et d ‘enfants sur les côtes méridionales françaises par les barbaresques des deys d’Algérie, entre autres, a assuré la sécurité de la Méditerranée menacée par la piraterie barbaresque, a apporté à la France le pétrole, son autonomie énergétique, son autonomie économique, son autonomie politique, a fait rayonner la francophonie, a apporté l’éducation, des écoles, des universités, des ports, des ponts, des routes, les voies ferrées, le train en Afrique, l’autosuffisance alimentaire, l’autosuffisance agricole en Algérie, les industries pétro-chimiques, automobiles, de camions en Algérie, le pétrole, le gaz à l’Algérie, les Mitidja en Algérie, la suppression de la famine en Afrique, la santé, des hôpitaux, l’abolition de graves maladies comme la malaria, des guerres tribales, de l’antropophagie en Afrique, des sacrifices humains en Amérique latine, le vin, les vignes, le raisin, la cuture de la pomme d e terre, les élevages d’ovins, de caprins en Algérie

  2. Et le Franc Pacifique comment va-t-il le faire appeler?
    Les photos où l’on voit le président de la république en Afrique (Sahel, côté d’Ivoire, etc.) entourés de soldats français en opex, parlent d’elles mêmes, personne n’est dupe.

  3. La faute a été plutôt la décolonisation avec la France devenue trop petite en cas de guerre atomique pour pouvoir se défendre, ayant perdu le pétrole, subissant la crise économique d e 1973, 1974 due au quadruplement du prix du pétrole, devenue dépendante énergitiquement, économiquement, indirectement, de l’étranger, les pieds-noirs spoliés, tus par le FLN, 100 000 harkis livrés par d e gaulle aux bouchers du FLN, tués d e façon atroce par les bouchers du FLN, de 1960, 1962, à 1990, la Guinée, Madagascar, l’Algérie satellisés par l’URSS, le port de Mers-el-Kébir occupé, loué par la flotte militaire de l’URSS, la France qui continue à financer l’Algérie, qui n’oblige, alors qu’en a les devoirs et les moyens, l’Algérie d’arrêter la chasse aux harkis, de libérer les chrétiens français réduits en esclavage, le retour de la piraterie en Océan indien au large de la Somalie, le retour d e la famine en Afrique noire, les harkis pourchassés et tués de façon atroce par le FLN, la dictature en Afrique noire, Algérie, l’Algérie ayant cessé certaines cultures, certaines agricultures, l’Algérie post-1962 devenue dépendante d e l’étranger au point de vue agricole, au point de vue alimentaire. L’indépendance a été aussi le retour de l’esclavage en Algérie ( en 2015 : 70 000 chrétiens réduits en esclavage ), en Mauritanie ( 2015 : 100 000 chrétiens réduits en esclavage ). Voilà, les vraies fautes Mr Macron, dont vous, mr Macron, le PC dit F, le PS, TF1, A2, RTL, FI, Europe 1, L’Humanité, L’Unité, le Nouvel Observateur, Le Monde, Libération, L’Express, Le Midi Libre, Ouest-France, de Gaulle en portent une grosse responsabilité

  4. Parmi les responsables de la décolonisation et de s e s effets dramatiques, il faut aussi citer Edgar Faure, Guy Mollet.
    Stupidement, o n a suivi la demande des Etats-Unis d es années 50/60 parce que les Etats-Unis produisent depuis longtemps leur propre pétrole et voulaient que els pays européens, dont la France, perdent le pétrole, deviennent énergitiquement dépendants de l’étranger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.