Sic transit…

Cinq ans après la tuerie islamiste qui fit douze morts dans la rue Nicolas-Appert et aux alentours, la plupart des dessinateurs de Charlie-Hebdo sont déjà oubliés par leurs amis ! Ce 7 janvier, à sa « matinale » de France-Inter, Nicolas Demorand évoque « Cabu, Wolinski et quelques autres » ! Samedi dernier, Libération, consacrant deux pages à l’exposition « Le Rire de Kbu » […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.