Attentat à la gare Saint-Charles de Marseille : l’Etat coupable ?

Les parents des deux victimes d’Ahmed Hanachi, le terroriste de la gare Saint-Charles à Marseille en 2017, ont porté plainte contre l’Etat, mercredi 8 janvier.

L’attentat de Marseille en 2017 aurait-il pu être évité ? C’est en tout cas ce qu’avancent les familles des victimes, qui ont réclamé, mercredi 8 janvier, la condamnation de l’Etat, coupable, selon elles, de n’avoir pris « aucune mesure d’éloignement » contre Ahmed Hanachi relâché par les autorités la veille de l’attaque.

En effet, le Tunisien de 29 ans avait été arrêté pour une tentative de vol dans un centre commercial de Lyon et placé en garde à vue. Relâché, faute d’éléments suffisants selon le parquet, l’homme, en situation irrégulière, aurait pourtant pu se voir obligé de quitter le territoire français sans délai ou être placé en centre de rétention pour 48 heures.

« Elles seraient en vie s’il avait été placé en centre de rétention »

Au lieu de cela, il sera tranquillement sur le parvis de la gare Saint-Charles, le 1er octobre 2017 où il croisa le chemin de Laura Paumier et Mauranne Harel, toutes deux âgées respectivement de 22 et 20 ans. Au nom d’Allah, Ahmed Hanachi leur asséna plusieurs coups de couteau mortels avant d’être abattu par les forces de l’ordre. L’attaque avait été revendiquée par l’Etat islamique.

« S’il avait été placé en centre de rétention, Laura et Mauranne seraient en vie aujourd’hui », a lancé une avocate des familles, Me Aline Cabrera, devant le tribunal administratif de Lyon. « Cet attentat aurait pu être évité, à l’époque le porte-parole du gouvernement [Christophe Castaner, aujourd’hui ministre de l’Intérieur, N.D.L.R.] l’a dit publiquement en s’appuyant sur le rapport de l’Inspection générale de l’administration », a ajouté Me Laurence Dubreuil.

Pas de faute pour le rapporteur public

Les familles ont donc saisi le tribunal administratif afin que les « dysfonctionnements graves du dispositif de l’éloignement » pointés du doigt par l’enquête de l’IGA soient reconnus comme « une faute » de l’Etat. Le préfet du Rhône avait été limogé dix jours après les faits, à la suite de cette enquête. Les familles des victimes expliquent vouloir se battre « pour les enfants des autres, pour que cela ne se reproduise plus ».

Durant l’audience, Christophe Rivière, le rapporteur public, un magistrat chargé de dire le droit et dont l’avis est généralement suivi, a estimé que « l’administration n’a pas commis de faute en ne prenant pas une décision qu’elle n’était pas obligée de prendre ». S’il leur a donné raison sur la forme, il a néanmoins donné tort sur le fond et rejeté la requête. « Le préfet a la faculté, non l’obligation, de prendre une mesure de placement en rétention », a-t-il précisé. Le tribunal doit rendre sa décision d’ici deux à trois semaines.

Une nouvelle épreuve pour les familles des victimes, dont le père de Laura, Fabrice Paumier, qui a fait part « d’une audience douloureuse ». •

Etienne Lafage

2 commentaires sur “Attentat à la gare Saint-Charles de Marseille : l’Etat coupable ?

  1. L’Etat est coupable, Hollande, macron, Edouard Philippe, Collomb, Bayrou, Belloubet sont coupables de ne pas aimer la France qu’Hollande dirigeait, que Macron dirige. Hollande est coupable d’ouvert grandes les portes de la France aux migrants, d’avoir refusé criminellement, contrairement à ses obligations de chef d’Etat de la France, de responsable de la sécurité de la France, d’avoir refuser la proposition d’Assad de recevoir par Assad la liste des terroristes islamiques syriens arrivés en France. Macron, Philippe, Collomb, Belloubet, Bayrou sont coupables de continuer à ouvrir grandes les portes de la France aux migrants. Macron, Philippe, Collomb, Bayrou, Belloubet, les juges sont capables de libérer, de remettre en liberté des assassins ayant déjà été condamnés.
    Viktor Orban, la Pologne, Babis refusent les migrants et il n’y a pas eu de victimes en Hongrie, Plogne, Tchéquie de terroristes islamiques

  2. Un mot s’est mal écrit plus haut. Il n’y a pas eu de victimes en Hongrie, Pologne, Tchéquie de terroristes islamiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.