Une fausse victime de prêtre pédophile inculpée

De notre correspondant permanent à Varsovie – Marek Lisiński, ancien président de la fondation polonaise Nie Lękajcie Sie (« N’ayez pas peur »), spécialisée dans l’aide aux victimes de prêtres pédophiles, a été inculpé juste avant Noël par le parquet polonais pour avoir soutiré de l’argent à une victime réelle de prêtre pédophile que sa fondation avait soutenue, en faisant croire qu’il était gravement malade et avait besoin de la somme pour se soigner.

En mai-juin dernier, des médias polonais avaient publié les résultats d’enquêtes journalistiques sur le passé de victime de prêtre pédophile de ce Marek Lisiński qui, le 20 février 2019, remettait, aux côtés d’une députée libérale, entre les mains du pape François qui les avaient reçus en audience privée un rapport sur la pédophilie dans l’Église en Pologne. Ce rapport, très critiqué, regroupait la description d’affaires avérées et de simples allégations de presse restées sans suite faute d’éléments probants.

Si c’est en qualité de président d’association d’aide aux victimes de prêtres pédophile que Lisiński avait été reçu par le pape François, il s’est avéré que son propre passé de victime de prêtre pédophile était inventé et que ses accusations à l’encontre d’un prêtre étaient le résultat d’un chantage en vue, déjà, de soutirer de l’argent.

Après ces révélations, Lisiński avait démissionné de la Fondation Nie Lękajcie Sie.

Olivier Bault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.