Dérives eugénistes : l’enfant à la carte

Vous ne le saviez peut-être pas mais : « A 3 heures de Paris, on choisit le sexe de son enfant. » Dixit Paris Match, témoignage à l’appui. Après avoir fait la publicité de Marc-Olivier Fogiel et de ses deux filles nées par GPA, le journal continue de jouer le jeu du progressisme sociétal en promouvant, sans en avoir l’air, […]

Anne Isabeth

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.