Quatre-vingt-douzième édition des oscars – Et toujours la polémique…

Entre les cinq nominations de Parasite, du Coréen Bong Joon-ho, celle de la Britannique d’origine nigériane Cynthia Erivo, pour son rôle de militante abolitionniste dans Harriet, ou bien encore celle de « nos » Misérables, film propagande de Ladj Ly sur les relations conflictuelles entre policiers et « jeunes » des banlieues ethniques, on aurait pu penser que la « bobosphère » et […]

Franck Deletraz

Pour poursuivre la lecture :


2 commentaires sur “Quatre-vingt-douzième édition des oscars – Et toujours la polémique…

  1. Je tiens à relever un horrible barbarisme, condamné par l’Académie Française. À la fin du premier paragraphe, je lis cette bribe de phrase : « Dénonçant une fois de plus l’« omniprésence » des Blancs et de la gent masculine parmi les nominés… ».

    Or, le terme de nominé est un barbarisme introduit — bien involontairement — par Romy Schneider lors d’une cérémonie des Césars au début des années 1980.

    Pour ma part, je préférerais les termes de « sélectionné, pressenti, nommé… » les mots de la langue française ne manquent pas. Cela fait des années que je me rebelle contre l’avalanche d’anglicismes anglo-américains qui prennent la place des mots français bien établis. Il suffit le lire les commentaires sportifs, d’écouter la radio, lire certains articles du Figaro (et les autres) pour voir l’ampleur du désastre.

    Quant au fond, l’article est excellent et dénonce les dérives méphitiques de la bobosphère et du politiquement correct.

    1. Merci beaucoup, cher lecteur, de nous avoir signalé ce “barbarisme involontaire”, nous nous efforçons de les traquer mais nos braves correctrices ont du louper celui-là. Encore un fois l’aide de nos lecteurs nous est précieuse.
      Bien à vous,
      La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.