Au Grand Palais : notes sur le Greco (1541-1614)

• Notre compréhension de l’œuvre du Greco, notre perception de l’artiste est gênée par plusieurs couches de littérature. De la bonne, Maurice Barrès ou Elie Faure par exemple, ce qui ne veut pas dire qu’elle fût juste. De la littérature médicale expliquant le Greco par une névrose astigmatique, par un ictus apoplectiforme, par une aliénation mentale […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.