Tout le monde dans la rue dimanche !

Contre le projet de loi bioéthique

Alors que le texte du sinistre projet de loi bioéthique concocté par le gouvernement sera débattu en séance au Sénat à partir du 21 janvier (date symbolique s’il en est…), nous devons tous répondre à l’appel à manifester dimanche lancé par le collectif « Marchons enfants ! » qui, rappelons-le, rassemble une vingtaine d’associations pro-vie, dont La Manif pour tous, les Associations familiales catholiques et Alliance Vita. Objectif de cette deuxième grande manifestation nationale : faire reculer le gouvernement sur ce projet qui, s’il se concrétise, ouvrira la porte au « meilleur des mondes » imaginé par Huxley.

Principe de précaution

On se souvient que le 6 octobre dernier, lors d’une première grande journée d’action à Paris, le collectif « Marchons enfants ! » et ses alliés avaient réussi à rassembler dans les rues de la capitale près de 600 000 personnes. Un chiffre impressionnant, mais qu’il faudra s’efforcer de dépasser cette fois-ci, si l’on veut être en mesure d’enrayer la marche folle de ce gouvernement vers la légalisation de la « PMA sans père » et, à terme, de la GPA. Car, rappelons-le, l’enjeu est de taille. Comme l’indiquait Caroline Roux, déléguée générale adjointe d’Alliance Vita, lors de la conférence de presse de la plateforme « Marchons enfants ! » du 15 janvier, « le principe de précaution qui ne s’applique qu’à l’environnement devrait s’appliquer en priorité à l’espèce humaine. Ce qui se joue, c’est le traitement accordé aux plus fragiles, aux droits des enfants, au respect de la paternité, de la maternité, de la différence et de l’humanité elle-même. On ne peut laisser la bioéthique être vidée de l’éthique et du respect des droits humains. »

Le texte des députés encore aggravé

Cette mobilisation est d’autant plus importante que de nombreuses dérives ont déjà été ajoutées au texte des députés, comme l’allongement des délais d’expérimentation sur les embryons (passé à 21 jours), l’ajout de nouveaux procédés eugéniques par le tri des embryons par diagnostics préimplantatoire ou encore la réintroduction du procédé de double-tri, dit « bébé-médicament »… Aussi, les associations pro-vie exigent-elles du gouvernement un « moratoire » sur ce projet de loi, l’application du principe de précaution à la procréation humaine et à la filiation, le développement d’une véritable politique de la fécondité avec un grand plan de lutte contre l’infertilité, l’abolition de la GPA et de toute marchandisation humaine dans le monde entier.

Alors, donnons-nous tous rendez-vous ce dimanche à 13 heures, place de la Résistance, dans le VIIe arrondissement, pour un gigantesque défilé qui longera d’abord les quais jusqu’à l’Assemblée – où le projet de loi bioéthique a été voté en première lecture en octobre et où il reviendra après avoir été débattu au Sénat –, continuera le long de la Seine jusqu’au pont du Carrousel, qu’il empruntera pour traverser le Louvre jusqu’à Palais-Royal, et s’achèvera au niveau de l’Opéra, où un podium sera installé afin de permettre à différents invités de prendre la parole. •

Franck Deletraz

Un commentaire sur “Tout le monde dans la rue dimanche !

  1. Tous dans la rue contre l’islamisation de la France la dénatalité de la France, la décadence morale de la France, le déracinement de nos enfants, le meurtre ‘innocents ( car le gynécologue Lejeune a démontré que le fœtus est déjà vivant dans le ventre de la mère ), la marchandisation de l’enfant, la marchandisation du corps de la femme, la s élection par l’argent ( les riches auront plus les moyens des femme s porteuses que les pauvres ), le gaspillage de l’argent public ( remboursement des avortements par exemple ) et que c et argent public aille plutôt à nos retraites, aux hôpitaux, aux EPHAD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.