Italie – Le poisson pourrit par la tête

La foule est compacte. La place du 8-Août, dans le centre-ville de Bologne, est intégralement remplie. Manuel Agnelli, la petite cinquantaine, est chanteur du groupe de rock transalpin Afterhours. Il lit sur la scène un texte de Hermann Goering. Et conclut : « Je vois des analogies, pas vous ? » Les Français, jamais les derniers pour catégoriser, ont […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.