Pas de printemps pour Marnie (reprise)

Un Hitchcock en rouge et noir La femme aux deux visages ! Comme dans La Maison du docteur Edwardes (1945), Sueurs froides (1958) et, bien sûr, Psychose (1960), Alfred Hitchcock, le « maître du suspense », traite de son thème favori : la psychose. Et, comme souvent dans ses films, il en fait voir de toutes les couleurs à une […]

Pierre Malpouge

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.