Canada : Trudeau finance la contestation de la loi sur la laïcité

De notre correspondant au Québec. – Le Canada est officiellement une confédération se basant une séparation claire des pouvoirs entre les provinces et le palier fédéral. Ainsi, si certaines décisions relèvent d’Ottawa, d’autres sont prises dans les parlements provinciaux et le premier ministre canadien, qu’il soit en accord ou non, n’a pas son mot à dire sur celles-ci.

Ce concept de séparation des champs de compétence échappe à Justin Trudeau qui a dénoncé à plusieurs reprises la Loi 21 bannissant les symboles religieux dans l’exercice de certaines professions au Québec. Il n’a pas le pouvoir de renverser la loi directement, mais il est déterminé à tout faire pour l’abroger. Son dernier coup en date : l’octroi de 250 000$ à la Commission scolaire English-Montréal pour couvrir les frais juridiques de deux contestations judiciaires qu’elle a intentées contre le gouvernement du Québec.

Le premier ministre François Legault a réagi vertement, affirmant sans détour que « Justin Trudeau insulte les Québécois en finançant un recours contre cette loi qui interdit les signes religieux, qui est appuyée par une majorité de Québécois ! »

Devant le tollé médiatique soulevé par cette ingérence d’Ottawa dans les affaires québécoises, la Commission scolaire annonça avoir renoncé à employer la somme versée par Ottawa, mais affirme qu’elle continuera sa bataille juridique contre la Loi 21, une bataille qui lui a déjà coûté une somme de plus de 300 000$ provenant des taxes scolaires, qui ont ainsi été employées à des fins politiques.

Remi Tremblay

4 commentaires sur “Canada : Trudeau finance la contestation de la loi sur la laïcité

  1. Il faudra nous expliquer ce qu’est cette loi 21 pour qu’on comprenne quelque chose au débat québécois sur la laïcité. Et si le valet des mondialistes, Trudeau, entre en conflit avec la laïcité : que cela cache-t-il ? Je ne comprend pas.

    Ce qui se passe au Québec me semble être, malheureusement, le chemin d’un pays chrétien qui tourne le dos à ses racines, et qui ouvre les vannes à l’islamisme. Plutôt que de mettre le doigt dans l’engrenage démoniaque de la laïcité, les Québécois auraient mieux fait … d’interdire l’islamisme. Au lieu de quoi le Crucifix qui présidait à l’Assemblée Nationale du Québec a été retiré, et pareillement dans les tribunaux. Les Québécois sont trahis.

    Pourrez vous nous en dire plus sur ce pays qui compte sur la carte du monde et qui est encore chrétien ?

  2. Bonjour,
    Dans les pages de Présent et d’autres médias pour lesquels j’ai l’honneur d’écrire, j’ai souvent expliqué que le combat de Legault pour la laïcité était mal ciblé. Pour faire passer son interdiction du voile et autres signes religieux, il avait promis aux Québécois une laïcité à deux vitesses: le catholicisme aurait droit de cité au nom de notre patrimoine culturel, mais les autres religions devraient s’adapter. Force est de constater que malgré les promesses de Legault, les premiers symboles à partir furent les symboles catholiques, comme le crucifix de l’Assemblée. L’article “Legault révolutionnaire” dans le dernier numéro de la revue Le Harfang explique bien ce phénomène.
    Quant à la Loi 21, elle interdit les symboles religieux dans certains domaines. C’est une brèche dans le multiculturalisme “à la canadienne”. C’est pourquoi Trudeau ne l’accepte pas. Elle fait du Québec un état à part du reste du Canada.
    Au Québec , de nombreux nationalistes adoptent une position d’équilibristes en dénonçant la laïcité de Legault, tout en appuyant la Loi 21, pour la brèche qu’elle ouvre dans la doctrine multiculturaliste.
    C’est un sujet complexe qui fait couler beaucoup d’encre au Québec, j’essaie de présenter cet enjeu du mieux que je peux.

  3. Merci beaucoup de vos précisions R. T.
    On comprend mieux pourquoi le mondialiste Trudeau s’oppose à cette loi sur la laïcité : il veut donc toujours plus de communautarisme pour le Canada. On comprend aussi que Legault ” révolutionnaire ” a en réalité trahi les Québecois chrétiens comme l’explique l’article dans l’excellent Le Harfang. ( merci ). Que veut dire ” Harfang” ?

    Lequel est le plus dangereux pour les Québécois : Trudeau ou Legault ?
    Et comment préserver, voire accentuer l’identité des Québécois de souche ?

    Décidemment il y a des similitudes entre la France et le Québec … ( jusqu’à ce site www quebecoisdesouche que je viens de découvrir ). Ce qui nous est arrivé peut vous inspirer dans votre stratégie. Réagissez et puissiez vous réussir à remettre en place le Crucifix dans l’Assemblée Nationale et les tribunaux avant de connaitre notre sort, nous les Francs, préserver et développer votre culture et vos traditions chrétiennes et francophones. Passer de la défensive à l’offensive est ce possible ?

    La laïcité est le piège à éviter, à mon avis, elle est une machine à détruire les religions chrétiennes et la France en est le tragique xemple. Dans cette laïcité, les islamistes garderont vraisemblablement leurs vêtements comme signe religieux plus qu’ostentatoire, notamment les femmes. ( ? )

    Merci encore Rémi Tremblay. Tenez les lecteurs de Présent au courant de vos combats, nous sommes de coeur et en prières avec vous. Lire Le Harfang, et www quebecoisdesouche est pour nous également le moyen de cultiver une langue français excellente, il me semble plus pure qu’en France.

    Le Québec ne fait pas sa promotion en France et c’est dommage, sinon parmi une jeunesse très minoritaire ? J’ai en effet une fille qui fit un doctorat d’histoire au Québec, à l’université de Laval. Il y aurait certainement matière à entretenir des échanges de tous ordres entre nos peuples.
    Encore une fois Présent mérite son titre : -) merci Présent.

  4. Bonjour cher Monsieur,

    C’est un plaisir pour moi de lire vos commentaires. Le Québec a toujours eu des amis en France, des gens qui comme Jean Talon, Samuel de Champlain, Paul Chomeday de Maisonneuve et plus récemment Charles de Gaulle (et oui!), mais aussi le Maréchal, Pierre Drieu La Rochelle, Céline crurent en notre peuple.

    Vos questions sont nombreuses et fort pertinentes, j’oserais vous référer à un ouvrage que j’ai coécrit avec mon collègue Jean-Claude Rolinat, nous y revenons sur plusieurs de vos interrogations. Voici le lien:

    https://francephi.com/livre/le-canada-francais-de-jacques-cartier-au-genocide-tranquille

    Quant au harfang des neiges, il s’agit du symbole du Québec, un oiseau blanc comme notre hiver, habitué à la rudesse des vents et des éléments, et pourtant, jamais il ne s’avoue vaincu.

    Pour ce qui est de la laïcité, j’avais dénoncé cette tactique de Legault, un piège qui nous déracine encore davantage, alors que ce dont nous avons besoin est un retour aux source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.