Retraite Macron : c’est l’anarchie à tous les étages

Des députés de l’état-major LREM qui ne comprennent pas le dispositif de retraite qu’ils sont censés défendre ; seize questions essentielles, venues de macroniens, qui restent sans réponse ; Mélenchon qui pose la question qui tue, celle de la valeur du point de retraite : « les gens achèteront, à un prix qui n’est pas connu, des points qui […]

Francis Bergeron

Pour poursuivre la lecture :


4 commentaires sur “Retraite Macron : c’est l’anarchie à tous les étages

  1. La valeur du point dépendrait de la rémunération moyenne des Français, ou quelque chose comme cela … Par rémunérations les destructeurs du système entendent salaires et revenus des indépendants, or ceux ci varient énormément : allez trouver une moyenne. De plus ils entendent separer la part du travail de celle du capital chez les indépendants : agriculteurs, artisans, commerçants, professions libérales. Bref un système imposable qu’on fera entrer de force dans les machines à broyer de l’INSEE qui inventer des formules financières invérufuables.
    Quant à l’âge de départ n’en parlons pas …
    Alors qu’il eut fallu inventer des solutions de capitalisation comme il en existe chez les indépendants, lesquels peuvent cotiser malgré de faibles revenus pour anticiper la retraite. Et surtout gérer les catégories professionnelles les unes distinctes les autres, et qu’à chacun corresponde son parcours et ses choix.
    C’est une destruction totale, une arnaque, une atteinte aux libertés individuelles, un appauvrissement généralisé de ceux qui ne sont pas fonctionnaires ( et qui garderons leurs avantages inouis de calcul de la retraite ) ou n’ont pas de retraites chapeaux.
    Évidemment “certaines” catégories de salariés ont été choyées par ce gouvernement pour briser les oppositions …
    Il y a évidemment de quoi déclencher une véritable révolution. Mais voilà : c’est pour dans quinze ans et plus, rien n’est expliqué et depuis des décades les Francs sont sous le joug des hauts fonctionnaires “qui savent tout”.
    Nous savons que nous basculons dans une horreur à la soviétique : toujours plus de cotisations pour encore moins de retraite et cette fois beaucoup moins ! Sauf pour les hyper privilégiés de la haute fonction publique et des dirigeants politiques qui continueront à toucher des retraites exorbitantes et les cumuleront !
    Ce Macron est bien une terrible malchance pour les Francs. La seule chance est que continuent les grèves et qu’elles s’amplifient, ce qui ne parait pas possible car les économies des ménages grévistes s’épuisent.
    Bravo F. B. de ne pas laisser retomber le soufflé, déjà que 19.000 amendements vont tout bonnement passer à la trappe, Présent n’abandonne pas les Francs !

  2. Oui c’est l’anarchie ou plutôt un désordre total. Parce qu’il se fiche drscFrancs, sinon il n’aurait pas confié cette réforme à un bouffon.
    Mais au delà des lois règlements et taxes scélérats que cette macronie parvient à ajouter au fardeau des Francs, je crains que ce piètre acteur et dangereux politicien ne mène notre pays sur les chemins d’une politique extérieure très dangereuse.
    La France ne l’intéresse pas, seul le projet d’une europe mondialiste retient son attention. Il y a déjà désigné des ennemis intérieurs, il a agressé verbalement les USA – croyant que l’Otan est dirigé par la Maison-Blanche … alors qu’elle est le bras armé du CFR.
    Et il ne va pas tarder à agresser la Russie d’une façon ou d’une autre, pour en rajouter aux manœuvres militaires actuelles de l’Otan autour de la Russie, si nos militaires ne l’en empêchent. Cet homme est dangereux, il faut observer de près toutes ses actions sur le domaine extérieur.

  3. Une fois de plus, 100%, d’accord avec mon Ami Dominique. Macron, hélas, mène la France à sa disparation. Déjà, quand on pense Louis XIV et le cardinal Mazarin ont créé le traité de Westphalie qui si il n’ y aurait pas eu la Révolution qui l’a cassé, les erreurs de Napoléon 1er ( abolition des évêchés germaniques, Confédération du Rhin ), de Napoléon III ( guerre du Mexique, guerre de Russie, guerre d’Italie, tomber dans le piège du technicien habile diplomate expérimenté Otto von Bismarck de la dépêche tronquée d’Ems, état-major médiocre alors que celui de la Prusse était le meilleur mondial, armée étant loin de celle de la Prusse ), ces très grands hommes d’Etat Frédéric-Guillaume III, Guillaume 1er e t son chancelier ou 1er ministre et ministre des Affaires étrangères, génie politique, Otto von Bismarck, jamais, l’Allemagne n’aurait existé, n’aurait fait son unité. Macron est le valet servile de l’Allemagne qui dirige l’Europe, une Europe n’ayant rien de commun, reposant que sur du sable, dirigée par l’Allemagne, le C.F.R ( sauf la Hongrie, la Pologne, la Tchéquie qui ont la chance d’avoir de très grands hommes d’Etat patriotes avec Viktor Orban, Mateusz Morawiecki, Babis ) alors que l’Europe de Charlemagne était dirigé par un patriote, indépendant, ayant un héritage à transmettre, Charlemagne, dirigée par la France, ayant un ciment commun, la chrétienté. Macron, ayant comme maîtres à penser, des hommes payés par la CIA, Jean Monnet, le luxembourgeois mais président eu conseil de la France, Robert Schuman, valet de la finance internationale apatride, sans mémoire, sans morale, des islamistes de l’OUIM, de Mufti Merkel, si on ne réagit pas à temps, va laisser la France disparaitre, islamisée, dans un gouvernement mondial dirigé par la finance internationale, apatride, sans morale, voulant une population s ans âme, s ans idéal, égocentrique, consommatrice, formant une main-d’œuvre malléable, docile, acceptant d’être payée un euro/jour.
    Macron veut essayer de lancer la France en guerre contre la Russie, alors que le danger n’est plus la Russie, depuis 1990, mais que les dangers sont la Chine, l’islam radical, l’oligarchie financière internationale, alors que la Russie est dirigée par un très grand homme d’Etat, patriote, indépendant des puissances financières, qui sert de tampon entre la France et la Chine, qui fait parties des protecteurs en Europe contre l’islam, avec l’Autriche, la Pologne, la Tchéquie.
    Comme dit mon Ami Dominique, Macron n’aime pas la France, se fout de la France, n’est qu’un valet de la finance internationale, de mufti Merkel, des islamistes. C’est pour ça et parce que j’aime la France, héritage de mes parents qui étaient cultivés, monarchistes, patriotes, passionné d’histoire, que je veux faire tout ce que je peux pour sauver la France tant qu’il est encore temps, acheter des livres nationalistes, tous les jours Présent, voter RN, comme à Laval aux municipales, faire des livres, que je veux que mes livres soient édités en montant l’exemple par des très grands homme d’Etat, pour ceux que j’ai fait ou en préparation, les exemples de Frédéric II, Guillaume 1er, d’Otto von Bismarck, d’Helmut Kohl, de Philippe II Auguste, Louis XI, d’Henri IV, de Louis XIII, du cardinal Richelieu, du cardinal Mazarin, d’Anne d’Autriche, de Louis XIV, ces homme d’Etat patriotes, indépendants, sachant qu’ils ont un héritage à transmettre.
    Tout à fait d’accord cette retraite parce que les valets de la finance, Delevoye, Macron sont, aussi, aux ordres de la société américaine d’assurance-vie Black Rock, mais réforme qui va appauvrir tous les français, à part les riches, évidemment, qui va forcer les français à compléter leur retraite par des assurances-vie comme Black Rock, dont l’Etat ne sait même pas la valeur du point, comment la retraite sera financée, qui empêche les français de s e projeter sur l’avenir, qui sera source d’injustice quand on pense quand on veut empêcher c eux qui méritent de partir plus tôt ( les médecins, chirurgiens, infirmier(e)s, vétérinaires, pompiers, militaires, policiers, ceux qui ont un métier pénible ) de partir plus tôt antinataliste, réforme qui va pénaliser le s mères de famille nombreuse, réforme qui veut punir les caisses bien gérées au profit des caisses mal gérées, punir les caisses des professions libérales, qui sont bénéficiaires, pour noyer leur argent dans les caisses générales, qui sont déficitaires. Au passage, il serait rappeler que la retraite est un héritage du nationalisme, de la droite, de la monarchie. En effet, en 1889, Guillaume II, Otto von Bismarck ( qui donnera s a démission en 1890, n’étant pas un politicard, attaché à l’alliance germano-russe qu’il a créé, que Guillaume II a cassé, pensant à juste titre qu’il n’est jamais bon de revenir sur les résultats acquis, que lui est son patron de l’époque, Guillaume 1er, ont obtenu ce qu’ils voulaient pour la Prusse, l’Allemagne, parce qu’il tenait à continuer à pratiquer et à défendre une politique pacifiste alors que Guillaume II ( le gouvernement français, aussi, les socialistes allemands ou le SPD, aussi ) était belliciste ) ont apporté à l’Allemagne ( donc à la Prusse, l’Alsace, la Lorraine allemande qui étaient allemandes ) la retraite. La retraite n’est arrivée dans les autres provinces françaises qu’en 1898

  4. Au passage, précisons ce qu’était le traité de Westphalie. D’abord, au départ les Habsbourg voulaient faire l’unité allemande à leur profit, gouvernaient en Espagne, en Autriche ( aussi, en Belgique ), dans de s territoires italiens ( Lombardie, Campanie ). Henri IV était un génie militaire et un génie politique ( en plus, comme m’a dit, mon beau-père, paysan, le chef d’Etat français qui a le plus fait pour l’ agriculture française, la paysannerie française ). Henri IV aimait la France, était indépendant, bon père, simple, bon, psychologue, loyal, de bon sens, intrépide, d’une intelligence exceptionnelle, particulièrement vive. Henri IV a donné le seul amour qu’eut Louis XIII dans son enfance puisque le futur Louis XIII n’était aimé que de son père, Henri IV. Henri IV, laissa de l’argent dans les caisses d e l’Etat ( alors que Mitterrand, Hollande, Macron les ont vidé et l’Etat est toujours déficitaire ), un bénéfice de 50 millions d e livres, a apporté à la France e t enlevé à l’allié d es Habsbourg, au duc de Savoie, la Bresse, le Bugey, le Gex, le Valromey.
    Henri IV fut tué par s on intrépidité, car il n’a jamais voulu avoir de garde du corps, malgré les demandes pressantes de son Ami d’enfance, 1er ministre et Ministre de l’Economie, technicien d l’Economie, son ancien surintendant de s a fortune personnelle, Rosny de Béthune dit Sully, pour le novateur Edit de Nantes, par l’Espagne qui trouvait qu’il remontait la France trop vite, par l’ intermédiaire de Ravaillac.
    Marie de Médicis, sa veuve, était influençable, bête, ultra-dévote, faisant passer la religion catholique, celle, aussi, des Habsbourg, avant la France, était lâche, avait comme amant et 1er ministre l’intelligent mais aventurier, n’aimant pas la France, mais étant venu en France pour faire fortune, le cardinal Concini, d’origine florentine. Marie de Médicis dilapida les 50 millions d e livres laissés par Henri IV, donna le droit de préséance de l’ambassadeur du très catholique Habsbourg roi d’Espagne sur les autres ambassadeurs, le droit à l’ambassadeur d’Espagne d’assister au Conseil des Ministres. Louis XIII était patriote, indépendant, juste, courageux, admirait et pleurait son défunt père Henri IV. Louis XIII trouva un génie politique, comme lui, patriote, d ‘une remarquable intelligence, intrépide, le cardinal Richelieu. Louis XIII et le cardinal Richelieu ont repris la politique d’Henri IV, ont aboli le droit de préséance à l’ambassadeur d’Espagne et à tout ambassadeur, le droit à l’ambassadeur d’Espagne et à tout ambassadeur d’assister au Conseil des ministres, ont interdit tout ambassadeur au Conseil des ministres. Louis XIII et le cardinal Richelieu ont fait combattre le s Habsbourg par les princes protestants e t une grande reine et grande stratège protestante, Christine de Suède, ont aidé en hommes et en matériel les indépendantistes portugais contre les Habsbourg d’Espagne. dès que la France fut prête, Louis XIII et le cardinal Richelieu combattirent les Habsbourg d’Espagne. Louis XIII et le cardinal Richelieu ont fait perdre à l’Espagne le Brésil, l’île de Madère, le Portugal, ont fait perdre à l’Espagne et ont apporté à la France la tour de Pignerol, Perpignan. Louis XIV a enlevé à l’Espagne, l’ Autriche, apporté, avec le cardinal Mazarin, formé par le cardinal Richelieu qu’il admirait, son 1er ministre et ministre de l’Economie Jean-Baptiste Colbert, fils d’un marchand drapier, ancien surintendant de la fortune personnelle du cardinal Mazarin, le baron Hugues de Lionne, ancien ambassadeur de France à Rome, l ministre de l’armée Michel Le Tellier, son fils qu’il a formé pour lui succéder, le marquis de Louvois, à son tour ministre de l’Armée, à la France Mariembourg, Philippeville, le Nord de la France, l’Artois, le Hainaut, l’Alsace, Landau, Sarrebruck, Sarrelouis, la Franche-Comté, le Roussillon, la Cerdagne, les Conflans, les Guyens, a fait perdre aux Habsbourg l’Espagne, a mis un français, un Bourbon, son petit-fils sur le trône d’Espagne ( eh oui Felipe VI descend de Louis XIV, mais héla sans son génie, son patriotisme ). Louis XIV et le cardinal Mazarin ont fait le traité de Westphalie. Le traité de Westphalie officialisait la division des pays germaniques en 350 états indépendants le s uns des autres, faisait de la France la protectrice officielle de s faibles contre les forts ( visez contre la Prusse ), faisait que la France avait un représentant à la Diète de Francfort, surtout chargé de foutre le bordel, d’empêcher toute unité de l’Allemagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.