USA – Primaires démocrates : l’inquiétude et le socialisme

De notre correspondant permanent aux Etats-Unis. – Après leur premier affrontement la semaine passée dans l’Iowa, marqué surtout par le dépouillement chaotique des résultats informatisés si proches entre Sanders (26,1 %) et Buttigieg (26,2 %), la poignée de candidats démocrates partis à l’assaut de la Maison-Blanche – dont trois viennent d’abandonner – se sont retrouvés mardi dans le […]

Christian Daisug

Pour poursuivre la lecture :


3 commentaires sur “USA – Primaires démocrates : l’inquiétude et le socialisme

  1. Les Democrats touchent le fond et c’est certainement une bonne chose pour les Américains : Sanders et Bieden trop âgés, Buttigieg et Kobluchar qui s’annulent … Et Bloomberg qui compte sur sa fortune mais qui ne pourra pas effacer ses anciens propos racistes contre les noirs.

    La victoire de Trump parait assurée ; mais permettra t elle aux Américains de se libérer d’un système aux mains des banquiers et de ” l’establishment ” ?

    Deux fois 4 ans de présidence et plus d’élections des Représentants et des Sénateurs ne seront alors qu’un début pour que le peuple américain puisse reprendre le véritable pouvoir. L’ establishment ne laissera pas faire et il utilisera toujours tous ses moyens pour conserver sa quasi dictature sur la société américaine : l’aventure exceptionnelle entreprise par Donald Trump est celle de tous les risques.

    Toutefois Trump se garde de s’attaquer aux bastions de l’establishment : comme l’émission du dollar par une organisation bancaire privée ( de nombreux présidents, et autres responsables, y ont laissé leur vie ) qui en fait le maître des USA avec l’empire militaro-industriel.

    Le monde entier en subit les coups et aux USA ils sont toujours peu nombreux à les dénoncer, à la façon de Ron Paul, libertarien, ancien candidat à la Maison-Blanche et qui n’a pas droit à la parole dans ces “primaires” finalement peu démocratiques. Il est vrai que beaucoup de choses ont changé depuis la rédacton des institutions américaines par leurs Pères fondateurs. Les ” caucus” actuels ont quelque chose de pathétique et dérisoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.