Camille Galic… En bref

BLASPHÉMER : UN DROIT SÉLECTIF. Interrogé dans Le Dauphiné libéré du 12 février sur le cas de la jeune Mila – qui, harcelée par des Beurs en raison de son saphisme affiché, avait qualifié l’islam de « religion de merde », ajoutant : « Votre dieu, je lui mets le doigt dans le c… » –, Emmanuel Macron a tranché : « L’ordre républicain n’est pas l’ordre […]

Camille Galic

Pour poursuivre la lecture :


2 commentaires sur “Camille Galic… En bref

  1. Et ce curé et son évêque qui appellent ( les autorités ) à la ” modération ” alors que ces drapeaux sur l’église catholique désignait celle ci comme une future mosquée !

  2. Et scandaleux, aussi, Belloubet, Ségolène Royal, Hanouna, 95% de s e s invités dont un musulman ancien conseiller de Macron, Barthes qui n’ont rien dit au sujet de la chanson ignoble “Jésus est pédé” d’un très mauvais amuseur sur France Inter, émission payée avec nos impôts mais qui justifient les menaces islamistes contre Mila, Belloubet, qui au déport, avait commencé à lancer un procès à Mila, Barthes qui s ‘y prend à 5 fois pour essayer d’obtenir des excuses de Mila, de Mila qu’elle s’aplatisse ( courage pour une adolescente de Mila qui a refusé de se coucher ) et de ce musulman ex-conseiller de Macron qui ose mettre sur le même plan les catholiques et les musulmans alors que tous las attentats terroristes depuis 2015 ( pour rester à la période de 2015 à aujourd’hui ) sont musulmans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.