Un Kipling français : Jean Renaud (1880-1952)

Alors que les Britanniques n’ont jamais cessé de célébrer – et tout au contraire – l’œuvre de Rudyard Kipling (à qui Pierre Assouline vient de consacrer une passionnante biographie), la France a oublié Jean Renaud (1880-1952) à qui l’on doit des récits coloniaux qui sont du même calibre que ceux du chantre du British Raj. […]

Alain Sanders

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “Un Kipling français : Jean Renaud (1880-1952)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.