Affaire Griveaux : démocratie en danger ?

Dès vendredi 14 février, à l’occasion des mésaventures grivoises de Benjamin Griveaux, politiques et médias s’en sont pris à l’anonymat des réseaux sociaux. Réseaux qu’ils ont contribué à développer depuis plus de 30 ans au nom de l’absence de limites. Ce souci des réseaux sociaux ne s’est pourtant pas entendu à propos de l’affaire Mila, cette dernière […]

Paul Vermeulen

Pour poursuivre la lecture :

Je m'inscris à la newsletter de Présent
ou bien


4 commentaires sur “Affaire Griveaux : démocratie en danger ?

  1. Effectivement! Religion catholique, 1re religion de France, religion qui a fait la France depuis son baptême par Clovis 1er, Sainte Clotilde, Saint Rémy, dont le Christ donnait à nos rois le pouvoir de guérir les lépreux ( que nos rois faisaient gratuitement de Clovis 1er à Charles X ) alors que nos présidents ne soignent personne. Quand ce minable faux amuseur lâche ( c’est autrement plus risqué aujourd’hui de s’attaquer à l’Islam qu’à la religion catholique ) a calomnié mensongèrement, scandaleusement, Jésus le traitant de Pédé, dans une station, France Inter, financée par nos impôts, silence radio d e Belloubet, Castaner, Ségolène Royal, Barthes, Hanouna, mais contre Mila, charge de Belloubet, Royal, Castaner, Barthes, d’Hanouna, Mila menacée de mort par des islamistes, ce qu’un gouvernement digne d e c e nom ne devrait pas accepter qu’une adolescente soit menacée de mort pour avoir critiqué une religion, qui plus est d’importation, qui plus est, étant un recul de la civilisation, qui plus est, qui pendant 4 siècles a enlevé autant de femmes et d’enfants dans les ports méridionaux européens, dont français, pour les revendre comme esclaves! Belloubet qui a commencé à entamer un procès contre la pauvre et courageuse, pour une adolescente, Mila pour blasphème alors qu’elle n’y a même pas songé pour ce lâche Froment traitant Jésus de pédé!
    Castaner qui a lancé un procès contre celui qui a révélé le s travers de Grivaux alors que Grivaux ne cesse de donner des leçons et si on veut donner des leçons, il faut être irréprochable, alors qu’il a harcelé une femme en lui envoyant une photo se masturbant, alors que pour voter il faut voter en connaissance d e cause et que les électeurs parisiens sont en droit de savoir la sincérité de Grivaux quand il vous parle de famille, la réalité d’un donneur de leçons et ce même Castaner a de multiples fois calomnié mensongèrement le RN, Jordan Bardella, Marine Le Pen, les Gilets jaunes

  2. Oui Olivier vous avez raison. Griveaux est un exemple parmi d’autres. Tous sont corrompus depuis des décades. Sous de Gaule nous avions eu l’abandon des Français d’Algérie, gaulois et harkis … sous Mitterand nous avions eu les suicidés de l’Elysée et la grande trahison de l’ouverture des frontières aux immigrés.
    Mais depuis la corruption règne en maitre et elle apparaît comme un critère de recutement de nos mauvais dirigeants et leurs exécutants, comme Griveaux. Ce même Griveaux a participé au dépeçage de Alstom par exemple : l’énergie à GE américain, et le ferroviaire à Siemens. Ce n’est qu’ un exemple. Le bouffon Delevoye en est un autre mais ils sont des milliers de corrompus comme eux dans l’appareil de l’Etat, et à côté, qui trahissent, ruinent et oppressent les Francs.

  3. Je tiens à signaler une faute de français, hélas, omniprésente dans le milieu journalistique (sans pourtant altérer, fort heureusement, la qualité de l’article). Je lis : Ce même samedi 15 février 2020, Griveaux a déposé plainte pour « atteinte à l’intimité de la vie privée ».

    Or, le terme « déposer plainte » est fautif, il faut écrire « déposer UNE plainte ». Cet usage controversé a été condamné par l’Académie française dans un communiqué du 2 octobre 1969. C’est ce que confirme le Grévisse (édition 1983, § 354) à ce sujet. On peut aussi « porter plainte. »

    Vous me direz que je suis un éternel rabat-joie, mais, que voulez-vous, j’aime ma langue maternelle au point de continuer de l’étudier malgré mes 56 printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.