La boîte à Sardine

Goupillières, le 22 février Ma Tantine, J’ai voulu faire envoyer des fleurs. La première fleuriste de mon patelin était exceptionnellement fermée. La seconde n’acceptait, pour l’envoi par Interflorès, que les chèques, or j’avais ma carte bleue. La fleuriste m’a recommandé de faire l’envoi par Internet. Et les commerçants se plaignent de la concurrence déloyale de la […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “La boîte à Sardine

  1. N’accusons pas les petits commerçants.
    Les fleuristes ont longtemps tenu, tant que les Francs leur achetaient régulièrement des petits bouquets et payaient en ESPÈCES. Cette époque est révolue puisque maintenant on sort la carte bleue pour acheter un journal ! D’où la disparition des petits fleuristes. Resteront les grandes chaînes qui sont livrées par semi remorques depuis la Hollande …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.