Cette fois, la route des Balkans est déjà fermée

Faut-il craindre un nouveau tsunami migratoire comme en 2015 ? Il n’est pas inutile de rappeler les mots du directeur de Frontex lui-même dans une déclaration aux sénateurs français faite en juin 2016. Pour Fabrice Leggeri, la très forte réduction du nombre d’arrivées par la route de la Méditerranée orientale au début de l’année 2016 était due au […]

Olivier Bault

Pour poursuivre la lecture :


3 commentaires sur “Cette fois, la route des Balkans est déjà fermée

  1. C’est enfin un … début. Fermée pour le moment grâce aux deux petits pays : Bulgarie et Grèce et sous leur pression populaire. Pour combien de temps car Bruxelles et les grands pays sont favorables à cette invasion … qui vise à notre destruction ?

    Les discours d’Erdogan sont nets à ce sujet et les Turcs avancent depuis un siècle. Déjà 3 millions en Allemagne et 1 million en France …

    Ce sont toutes les frontières méditerranéennes qui sont des passoires pour les envahisseurs islamistes, de la mer Égée jusqu’au détroit de Gibraltar. Après la Reconquista, la royale Espagne avait occupé toutes les côtes d’Afrique du nord jusqu’à Tripoli.

    C’est évidemment ce qu’il faut faire aujourd’hui, mais c’est Erdogan qui veut envahir la Lybie.

  2. https://lesobservateurs.ch/2020/03/08/schwander/

    Dans une analyse remarquable Dominique Schwander montre que le danger de l’islam est celui qui est à l’intérieur de nos frontières, et que nos mauvais dirigeants font tout pour le pas le voir.
    Une raison de plus pour stopper l’invasion et commencer la religration. Non au changement de population !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.