Coronavirus : l’Espagne comme l’Italie

En Italie, les journées de dimanche et lundi ont suscité l’espoir de voir enfin les mesures de confinement faire effet : pendant deux jours de suite, le nombre de nouveaux cas diagnostiqués porteurs du coronavirus SARS-CoV-2 était en baisse, à la fois au niveau national et en Lombardie, épicentre de l’épidémie de l’autre côté des Alpes. […]

Olivier Bault

Pour poursuivre la lecture :


3 commentaires sur “Coronavirus : l’Espagne comme l’Italie

  1. Il n’y arriveront pas et nous non plus par le confinement total et prolongé. Comme en Corée sud en Allemagne et aux Usa etc. il faut tester massivement et soigner précocement … pas attendre les heures précédant la mort.

  2. A propos de la chloroquine. : le président des Usa a invoqué le ” Droit à l’Essai par chacun tant qu’il a les yeux ouverts ” … Et ce d’autant qu’il n’y a pas de médicaments officiellement agréés ( par la FDA qui délivre les autorisations de médicaments ).

    C’est la supériorité de la mentalité américaine qui met la liberté indivividuelle et l’initiative au dessus de tout. Et il a raison car on n’a jamais vu une Haute autorité politique ou l’Élysée inventer quoique ce soit pour soigner et guérir !

    Donc aux Usa le peuple a le droit d’être soigné par le traitement français du pr. Didier Raoult et pas les Français !!!

    C’est aussi une question d’intelligence … celle de Donald Trump, de Mike Pence et de leurs équipes politiques et médicales.

    https://www.breitbart.com/politics/2020/03/24/exclusive-hhs-secretary-alex-azar-lays-out-how-trump-will-defeat-coronavirus-invisible-enemy-reopen-america/

    Extrait :

    On chloroquine and hydroxychloroquine, anti-malarial drugs that have shown anecdotal promise in treating people who become infected with coronavirus, Azar said that Trump’s vision as president on this matter and more broadly with the field of emerging medicines for patients in dire need has been clear.

    He called Trump the “Right to Try president” after the president’s successful efforts in getting exploratory treatments to patients in need, and said Trump is aiming to follow that same vision of bringing hope to the public with these experimental and thus-far-untested medications.

    “This is an example of President Trump’s longstanding commitment to patients in distress have access to even experimental therapies as long as they go in with their eyes open that there are risks with unproven therapies that have not been established as safe for use by the FDA,” Azar said.

    “The president will leave no stone unturned to be sure that there are therapeutics available for people to try. Remember, this is the Right to Try president. This is the president who was the first to get Right to Try legislation so that people who have no hope could have new hope on new therapies that haven’t yet been proven but could give that a try.

    That’s the same mentality he’s bringing here to COVID-19, which is if there are products that doctors think might be helpful, we need to make sure there are no regulatory barriers to the doctors being able to use them if they might be able to save a patient’s life.”

    Un décret présidentiel : ” Right to Try ” … Le Droit ( de chaque Américain ) à Essayer !
    Heureux Américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.