Le latin c’est – aussi – la langue du futur

On doit à Nicola Gardini, professeur à l’université d’Oxford, romancier, poète, traducteur, des essais qui disent la beauté et l’universalisme du latin. Comme Vive le latin. Histoires et beauté d’une langue inutile (publié chez Fallois en 2018), par exemple. Avec son dernier opus, Les 10 mots latins qui racontent notre monde (Fallois), il démontre brillamment que le latin est – […]

Alain Sanders

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “Le latin c’est – aussi – la langue du futur

  1. L’heure n’est pas à la linguistique mais franchement je préfère la langue grecque et avec la démocratie qui alla avec, à la langue latine avec la dictature romaine. Et cette langue me rappelle trop César qui extermina la moitié de nos ancêtres Gaulois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.