Confinement : un danger peut en cacher un autre

Le coup d’œil de Philippe Randa « Depuis trois jours, les sapeurs-pompiers de la Vendée notent une augmentation de leurs interventions pour des accidents domestiques, essentiellement liés au bricolage ou jardinage. Chutes de toit ou d’échelle, blessures provoquées par des tronçonneuses, tondeuses, taille-haies… La prise en charge des victimes de ces accidents concourt à l’augmentation de […]

Philippe Randa

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “Confinement : un danger peut en cacher un autre

  1. Qui y a t il d’anormal à bricoler, et que cela puisse entraîner des accidents ? Dans un pays qui se respecterait ces premiers secours ne devraient pas être apportés par les Hommes du Feu !

    La vérité est que nous manquons d’un service d’urgences civiles et que les médecins du secteur privé ne sont plus assez nombreux.

    Pour toutes les blessures humaines il y a outre les médecins de ville généralistes et spécialistes ( ! ) , SOS Médecins où le SAMU lorsque c’est grave, que les assurances personnelles du blessé paient ensuite.

    Car en cas de blessures seul un médecin est compétent pour les premiers secours pas un pompier, sauf s’il y a le feu où s’il faut désincarcérer le blessé.

    Combien de fois les pompiers sont appelés À TORT ? Alors qu’il faudrait vite emmener le blessé chez un spécialiste : un ORL par exemple ( mais qui sait qu’un ORL dispose d’une piéce pour, par exemple, soigner chirurgicalement un oeil ? )

    Au lieu de quoi les pompiers emmènent le blessé pas forcément grave dans un hôpital public aux urgences forcément débordées où il attendra pendant des heures avant d’être seulement ausculté …

    Et systématiquement les pompiers vont à ” l’hôpital public ” alors que des hôpitaux privés ou des cliniques spécialisées seraient mieux pourvues car spécialisées, ou même des médecins spécialisés, voire un cabinet d’infirmier …
    Je pense aux cliniques ” de la main, et des pieds “, aux dentistes, aux ORL, aux radiologues, etc. Combien en ai je vu de ces malheureux qui attendent pendant des heures aux ” urgences ” pour une radio de contrôle de leur enfant tombé dans l’escalier !

    On met les pompiers à toutes les sauces peut être parce qu’ils sont GRATUITS – du moins le croit on ? Et encore une fois on mélange tout et le Tout’Etat à la française fait des dégâts. Et voilà aussi pourquoi les ” urgences ” sont débordées ! Par la noria des pompiers, et pas que.

    C’est à cause de cela que nous en sommes LÀ avec le virus chinois : personne n’est plus à sa place en France. Sauf les tyrans qui nous dirigent par la Terreur et s’en mettent plein les poches.

    *

    Ce ” tout appel aux pompiers ” me fait penser à une terrible histoire de guerre en 14 18. Près de Verdun, sur un site d’un village haut perché sur une butte célèbre dont j’oublie le nom, des pompiers parisiens furent amenés depuis Paris et équipés pour aller contre des soldats allemands avec des lances-flammes. Ils avancèrent vers la position désignée comme tenue par les ennemis quand une violente rafale de vent retourna les flammes contre ces malheureux pompiers qui perdirent tous la vie brûlés vifs. Une vingtaine de pompiers parisiens qui n’auraient du être utilisés que pour éteindre le feu.

    Un autre souvenir, personnel celui là : témoins d’une effroyable collusion face à face entre deux autos, ma passagère, une infirmière que j’avais prise en stop, tentait de donner des premiers soins, et je visais mon extincteur à travers la calandre d’un véhicule pour éteindre un début d’incendie. Il y avait un mort déjà. Appelés, les services de secours envoyérent des … pompiers. Ceux ci n’étaient pas équipés pour tronçonner et ils appelérent un renfort de pompiers équipé pour. Tout cela prit du temps … Hélas, en l’absence de médecin accompagnant les pompiers un des blessés succomba dans son véhicule. Une piqûre lui eut évité la crise cardiaque, selon l’infirmière. Il eut fallu envoyer en premier un Samu. CQFD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.