Connexion
S'abonner

Coronavirus : la réserve sanitaire mal utilisée faute d’organisation

Mis en place par les autorités françaises en 2007, au lendemain de l’épidémie de grippe H5N1, pour anticiper et faire face à d’autres crises du même type, le corps de réserve sanitaire, malgré les milliers de médecins et d’infirmières volontaires qui le composent, n’aura apporté jusque-là qu’un modeste soutien aux autres professionnels de santé engagés [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

1 commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Dominique - 10 avril 2020

Réserve bidon puisque les hôpitaux, cliniques et dispensaires du secteur privé sont exclus de la " Santé Publique ". Contrairement aux Allemands ou la gestion de la santé est paritaire public/privé avec le résultat que l'on sait : à dépenses égales et 6 fois moins de morts en Allemagne.

Les Allemands ont choisi la responsabilité et la liberté du privé avec le public, et nos mauvais gouvernants l'étatisme c'est à dire le socialisme avec le centralisme jacobin, excluant tout le secteur médical privé. C'est effrayant : déjà 12.000 morts chez nous

La liberté pour eux et la Terreur pour nous. Crime d'État. Je pèse les mots.

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !