Canada – Un proche de Trudeau dans la tourmente

De notre correspondant au Québec. – Stephen Bronfman, un proche du premier ministre Justin Trudeau, s’est trouvé éclaboussé par une récente révélation tirée des Panama Papers, le mettant directement en cause, dans un stratagème lui ayant permis de placer quelques 60 millions de dollars américains dans des paradis fiscaux, loin du fisc canadien.

Bronfman n’est pas qu’un simple ami de Justin Trudeau. C’est un proche conseiller et il fait office de grand argentier du Parti libéral. Il fut en outre directeur da la campagne à la chefferie de Justin Trudeau en 2013.

On le comprend, pour ce milliardaire, cette somme de 60 millions $ est dérisoire, mais le principe est là : il est anormal que l’élite qui nous gouverne contourne les lois qu’elle impose au reste de la population. Ce n’est pas la première affaire du genre à mettre en cause des membres influents du Parti libéral. C’est d’ailleurs à cause des multiples affaires de corruption, d’abus de fonds publics et de malversations que les Libéraux avaient été chassés du pouvoir en 2006.

Toujours est-il que dans ce stratagème on retrouve également impliqué l’ancien sénateur libéral Leo Kolber, ironiquement nommé sénateur par Trudeau père. C’est avec lui que Stephen Bronfman aurait monté cette évasion fiscale et c’est d’ailleurs le fils de Leo Kolber, domicilié en Israël qui aurait bénéficié le plus de ce stratagème.

Mais, il n’y a pas que Justin Trudeau qui soit embarrassé par ces révélations. Pour le clan Bronfman, c’est une tuile de plus. Depuis quelques temps, les petits-enfants de l’ancien président du Congrès Juif canadien Samuel Bronfman, qui avait bâti sa fortune avec le trafic d’alcool durant la prohibition, défraient la manchette pour des raisons peu reluistantes. Cette histoire d’évasion fiscale s’ajoute donc à l’implication des sœurs Clare et Sara Bronfman dans la sordide histoire de la secte NXIVM pour laquelle elles attendent leur sentence.

Remi Tremblay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.