Canada : dogmatisme, chômage et immigration

De notre correspondant au Québec.

Vraiment, Justin Trudeau n’en rate pas une!

Alors que le chômage atteint des sommets inégalés depuis le début du siècle et que nombre d’entreprises ne croient pas être en mesure de relancer leurs activités lors de la levée du confinement, le ministre canadien de l’Immigration, Marco Mendicino a affirmé compter sur l’immigration pour relancer l’économie. Et en plus, il clame sans rire que c’est le souhait des Canadiens.

Pour Mendicino, « nous ne pourrions pas nourrir les Canadiens à un prix abordable sans les immigrants, nous ne pourrions pas soutenir nos travailleurs de première ligne sans immigration. Il est donc d’une importance capitale que nous continuions à accueillir les immigrants aujourd’hui de manière sûre et ordonnée et à continuer de le faire dans cet avenir qui sera de l’avis de tous appuyé par l’immigration comme il l’a été par le passé. »

Jusqu’à mars dernier, le même Mendicino se basait sur un taux de chômage très bas pour promouvoir l’immigration massive qui viendrait combler les « pénuries de main d’œuvre ». Maintenant que le chômage est en hausse, l’immigration contribuera à le faire diminuer.

Voilà une preuve de plus du dogmatisme des élites libérales : peu importe le problème qui surgit, la solution est toujours l’immigration.

On sourit souvent en pensant à cette époque à laquelle les saignées étaient prescrites par les médecins pour traiter tous les maux, et bien cette façon de pensée n’est pas aussi éloignée qu’on pourrait le croire.

Remi Tremblay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.