Front impopulaire

Onfray presque un pot d’accueil !

Michel Onfray est paradoxal. Le philosophe plus prolixe que cent contributeurs Wikipedia a lancé sa revue littéraire intitulée Front Populaire dont on ne détaillera pas l’allusion historique au mouvement de Léon Blum qui aura signé de grandes avancées sociales en même temps qu’un désarmement tandis que les nazis réoccupaient la Ruhr et se préparaient à nous fondre dessus.

Michel Onfray vient de l’extrême gauche, grand adversaire du Front national, il avait créé notamment les universités populaires à Caen, ville où il réside et qui a pour objectif assumé de lutter contre les idées du parti des Le Pen.  Une ironie relevée par Abel Mestre du Monde qui note que le fondateur des universités populaires a réjoui Marine Le Pen.

Epicurien et athée revendiqué, Onfray a toujours été un grand adversaire du catholicisme et de tout ce qui pouvait s’apparenter à une droite nationale et conservatrice. Alors pourquoi ce saut si brusque dans la « fachosphère » ?

« Son associé, le producteur de télévision Stéphane Simon (qui a travaillé notamment pour Thierry Ardisson) a, quant à lui, une expérience dans les ‟médias engagés” : c’est lui qui produit la webtélé RéacnRoll où s’illustrent les figures de la réacosphère Elisabeth Lévy, Ivan Rioufol, Barbara Lefebvre et Régis de Castelnau. Ces deux derniers seront également ‟auteurs” au sein de Front Populaire, dont la ligne éditoriale séduit à l’extrême droite. » Lucie Soullier et Abel Mestre, plumitifs impénitents du Monde dressent un tableau au vitriol du philosophe devenu polémiste rappelant l’adage que la gauche a des intellectuels et la droite des polémistes.

On l’a bien compris, le tort de Michel Onfray aux yeux du Monde et du monde est donc de dialoguer avec les souverainistes de tout bord et de tout horizon. Son crime ? Etre de gauche. Car il serait intéressant de rappeler une information primordiale : Onfray n’a pas dévié, c’est la gauche qui s’est perdue. En se rapprochant des Georges Kuzmanovic (ex-transfuge des Insoumis), Jean-Pierre Chevènement et Alain de Benoist, Michel Onfray a envoyé à la gauche une piqûre de rappel infiniment douloureuse : la gauche ne peut, ne doit et n’a jamais été libérale et cosmopolite. Onfray est impardonnable à gauche car il est de gauche. Une bonne manière de rappeler premièrement que ses anciens amis ont quitté le socialisme pour l’orléanisme (politique) mais également il lance à droite un avertissement : le souverainisme n’est pas l’apanage des conservateurs. Onfray n’a pas changé politiquement parlant, sa critique de l’islam pare à ses yeux au plus urgent et masque son mépris du christianisme.

Une tribune d’universitaires publiée dans l’agonisante Humanité a dénoncé la haine des universitaires de Michel Onfray. Il est tout de même jouissif de voir ces chiens de garde gauchistes ayant cloisonné le débat, chassé comme des malpropres le moindre confrère ayant des propos non staliniens, brisé des carrières et voué aux gémonies bon nombre d’étudiants ne militant pas à l’Unef parler de « haine des universitaires ». De quoi rendre Onfray sympathique ? Assurément. Comme on dit, les ennemis de mes ennemis ne sont pas nécessairement mes amis mais peuvent contribuer à la victoire. •

Etienne Defay

4 commentaires sur “Front impopulaire

  1. Onfrayest sympathique parcequ’ il ose affronter les bobos young leaders de la FAF qui protègent les intérêts financiers des nantis atlantistes. C’est pourquoi le catholique pratiquant que je suis apporte son soutien inconditionnel au Front Populaire.

  2. Onfray, son traité d” athéologie”
    Ne comporte que deux pages de philo,et pour le reste , c’est un pavé diffamatoire et banal sur l’histoire et les méfaits du catholicisme ,en particulier
    Un philosophe décevant et un peu court

  3. Cette initiative est sympathique mais sans plus
    Elle ne devrait pas dépasser le stade du thing tank en l’absence d’une véritable structure politique opèrationnelle.

  4. J’ai regardé vendredi soir sur “C.News” un débat “convenu” opposant Michel Onfray et Eric Zeymour.
    Ils m’ont paru avoir la même analyse sur bien des sujets et notamment sur ce que devrait être le Souverainisme français.
    Je savais que Michel Onfray était de gauche mais une gauche pas si détestable que ça… Une gauche chevènementiste.
    Peut être qu’à gauche il n’y a pas que des idéologues nuisibles.
    En tous cas, je vais lire “Front populaire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.